SEARCH

SEARCH BY CITATION

Cet article explore l'impact de la libéralisation des marchés sur la main-d'œuvre féminine au Québec. Il cherche à valider une intuition formulée par Brunelle, Beaulieu and Minier (2004) en guise de conclusion d'un rapport de recherche mettant en relief l'essor et la prolifération des marchés périphériques du travail dans le capitalisme mondialisé. Parce qu'elles sont surreprésentées dans le travail atypique, les auteurs se demandaient alors si la restructuration des marchés du travail avait des impacts négatifs les femmes. En nous appuyant sur quatre études de cas dans différents secteurs de l'économie (habillement, commerce de détail, télécommunications, services d'aide à domicile), l'article valide l' hypothèse d'une rehiérarchisation genrée du marché du travail sur la base de statuts d'emploi dans le sillage du processus de libéralisation.

The article explores the impact of market liberalization on Quebec's female workforce in a context of global capitalism by testing a hypothesis formulated by Brunelle, Beaulieu, and Minier (2004) as a concluding remark of a research that exposed the burgeoning of secondary labor market: “Is liberalization leading to an employment-statuses-based restructuration of labor markets that would have negative impacts on women?” Using four case studies in key sectors of the economy (garments, retail, telecom, home-care services), the article suggests a genderized rehierarchization of labor markets based on employment statuses in the wake of the liberalization process.