SEARCH

SEARCH BY CITATION

La Conférence John Porter, effectuée lors de la rencontre annuelle de la Société canadienne de sociologie à Victoria en 2013, se base sur le livre Us, Them and Others : Pluralism and National Identity in Diverse Societies (Winter, 2011). En intégrant les résultats d'une analyse discursive des journaux canadiens en langue anglaise pendant les années 1990, et à travers un cadre théorique inspiré de la sociologie wébérienne, le livre propose d'envisager le pluralisme comme une série de relations triangulaires dynamiques, où le compromis entre des groupes inégaux – “us” et “other”- est amené à faire sens à cause de la confrontation avec l'autrui réel ou imaginé (“them”). La conférence débute par un résumé de la contribution théorique, puis explique comment le multiculturalisme a été consolidé en tant que discours dominant au Canada dans les années 1990. Par la suite, les changements subis par l'identité canadienne multiculturelle au début du 21e siècle sont discutés.

The John Porter Lecture at the annual meeting of the Canadian Sociological Association in Victoria 2013 draws upon my book Us, Them, and Others: Pluralism and National Identity in Diverse Societies. Incorporating the findings from an analysis of Canadian English-language newspaper discourses during the 1990s into a theoretical framework inspired by Weberian sociology, the book argues that pluralism is best understood as a dynamic set of triangular relations where the compromise between unequal groups—“us” and “others”—is rendered meaningful through the confrontation with real or imagined outsiders (“them”). The lecture summarizes the theoretical contribution and explains how multiculturalism became consolidated in dominant Canadian discourses in the late 1990s. The lecture then discusses changes to Canadian multicultural identity at the beginning of the twenty-first century.