SEARCH

SEARCH BY CITATION

Utilisant des données du Toronto District School Board, cette étude examine les parcours postsecondaires des étudiants qui ont besoin de services d’éducation de l'enfance en difficulté. Nous observons les parcours qui mènent au collège ainsi que ceux menant à l'université et nous nous servons de régression logistique multinomiale à plusieurs niveaux afin de situer nos résultats dans le contexte du cycle de vie. Nos résultants démontrent que les étudiants qui ont besoin de services d'éducation de l'enfance en difficulté ont moins de chances d'accepter une offre d'une université mais plus de chances d'accepter une offre d'un collège. Nous analysons un groupe de facteurs connus et bien documentés qui influencent le parcours postsecondaire afin de connaître leur rôle quant au parcours des étudiants qui ont besoin de services d'éducation de l'enfance en difficulté. Nos résultats démontrent que le niveau d'éducation des parents, le revenu du quartier, la race et la filière scolaire ont tous un impact sur le parcours postsecondaire de cette population étudiante.

Using data from the Toronto District School Board, we examine the postsecondary pathways of students with special education needs (SEN). We consider both university and college pathways, employing multilevel multinomial logistic regressions, conceptualizing our findings within a life course and intersectionality framework. Our findings reveal that having SEN reduces the likelihood of confirming university, but increases the likelihood of college confirmation. We examine a set of known determinants of postsecondary education (PSE) pathways that were derived from the literature and employ exploratory statistical interactions to examine if the intersection of various traits differentially impacts upon the PSE trajectories of students with SEN. Our findings reveal that parental education, neighborhood wealth, race, and streaming impact on the postsecondary pathways of students with SEN in Toronto.