Get access

Improving the Economic Management of the Bristol Bay (Alaska) Sockeye Salmon Fishery in the Age of Aquaculture

Authors


(corresponding author: phone: 352-294-7678; fax: 352-392-3646 dvalderrama@ufl.edu).

Abstract

When evaluated using biological criteria, Alaskan salmon fisheries are considered to be among the best managed commercial fisheries in the world. Nevertheless, the economic performance of these fisheries has deteriorated in recent years as a result of a long-term decline in ex-vessel prices triggered by exponential growth in the world salmon farming sector, with prices reaching historic lows during the late 1990s and early 2000s. Building on the regulated open-access model for renewable resources developed by Homans and Wilen (1997), Valderrama and Anderson (2010) conducted a formal examination of market interactions between the Bristol Bay sockeye salmon fishery and the world aquaculture sector. Their study demonstrated that the rents extracted during the initial years of the limited-entry program were gradually dissipated as a result of overcapacity and price declines caused by aquaculture. In this study, the Valderrama and Anderson (2010) econometric model is used as a framework to evaluate the economic benefits of rights-based management in the Bristol Bay fishery. The analysis illustrates the efficiency gains that management schemes such as harvesting cooperatives could generate by lowering the level of effort in the fishery. Given that growth in world aquaculture is expected to continue in the foreseeable future, improving efficiency in the fisheries sector is an essential step to restore some of the rents lost to competition with the aquaculture sector.

Abstract

Lorsque la pêche au saumon rouge est évaluée selon des critères d'ordre biologique, elle figure parmi les pêches commerciales les mieux gérées de la planète. Et pourtant, la performance économique de cette pêche s'est détériorée au cours des dernières années en raison de la baisse prolongée des prix au bateau attribuable à la croissance exponentielle de la salmoniculture dans le monde. Ces prix ont atteint des creux historiques vers la fin des années 1990 et le début des années 2000. En s'appuyant sur le modèle de libre accès réglementé aux ressources renouvelables élaboré par Homans et Wilen (1997), Valderrama et Anderson (2010) ont effectué un examen approfondi du jeu des forces du marché dans le cas de la pêche au saumon rouge dans la baie de Bristol et du secteur mondial de l'aquaculture. Leur étude a démontré que les revenus réalisés au cours des premières années du programme à accès limité se dissipaient progressivement en raison de la surcapacité et de la baisse des prix attribuables à l'aquaculture. Dans la présente étude, nous avons utilisé le modèle économétrique de Valderrama et Anderson (2010) pour évaluer les avantages économiques de la gestion fondée sur des droits dans le cas de la pêche dans la baie de Bristol. Les résultats de notre étude montrent les gains d'efficience que des modèles de gestion, comme celui des coopératives de pêcheurs, pourraient générer en diminuant les efforts de pêche. Compte tenu du fait que l'aquaculture mondiale est appelée à progresser dans un avenir prévisible, améliorer l'efficacité du secteur des pêches demeure une étape fondamentale pour récupérer une partie des revenus perdus au profit des concurrents du secteur de l'aquaculture.

Ancillary