SEARCH

SEARCH BY CITATION

This paper examines the viability of the management of a transboundary fishery. In a deterministic dynamic framework, we consider a fish stock with two age groups, juveniles and adults, exploited by two countries having a different impact on the age groups. A regulatory agency defines an annual total allowable catch and its allocation between the two countries. We consider allocations satisfying a set of constraints representing viability conditions. The constraints include a minimal quota and minimal profit for each country. We compare intertemporal viable trajectories with the trajectory resulting from a cooperative game in which the two countries agree on the maximization of the fishery's total profit. While the cooperative solution consists in allocating the whole fishing effort to the most efficient country, the viable solution ensures a limitation of inequalities but reduces the overall economic outcome. The results are illustrated for the Bay of Biscay anchovy (Engraulis encrasicolus L.), exploited by Spain and France, with two different types of gear, the purse seine for Spain and the pelagic trawl for France.

Le présent article se penche sur la viabilité de la gestion d'une pêche transfrontalière. Dans un cadre dynamique et déterministe, nous examinons un stock de poissons composé d'individus de deux classes d'âge, soit des juvéniles et des adultes, et exploité par deux pays qui ont des répercussions différentes sur ces classes d'âge. Un organisme de réglementation détermine les captures annuelles totales autorisées et leur allocation entre les deux pays. Nous examinons les allocations qui satisfont un ensemble de contraintes représentant des conditions de viabilité. Ces contraintes comprennent un quota et un profit minimums pour chaque pays. Nous comparons les trajectoires intertemporelles viables avec les trajectoires issues d'un jeu coopératif dans lequel les deux pays sont d'accord sur la maximisation du profit total de la pêche. Tandis que la solution du jeu coopératif consiste à allouer tous les efforts de pêche au pays le plus efficace, la solution viable restreint les inégalités, mais réduit les résultats économiques totaux. Les résultats illustrent la pêche à l'anchois (Engraulis encrasicolus L.) dans le golfe de Gascogne, laquelle est exploitée par l'Espagne et la France qui utilisent deux types d'engins de pêche : la senne coulissante dans le cas de l'Espagne et le chalut pélagique dans le cas de la France.