Contracting for Canola in the Great Plains States

Authors


Abstract

Canola has become an important crop in the last decade in the United States. Production of canola is risky and competes with other crops that have varying risk reduction mechanisms. Processors develop and offer contracts with varying specifications that allow growers to reduce risk and attract canola production. In this study, preplant contracting strategies were evaluated in terms of risk and return for growers and processors. Alternative contracts include fixed-price-variety-specific with and without act-of-God provisions, and an oil-premium contract. Grower returns and processor gross margins were simulated and resulting distributions were evaluated using stochastic efficiency with respect to a function. In the dominant growing region, growers would prefer fixed-price-variety-specific contracts versus contracts with oil premiums. The latter would only be preferred by crushers that are highly risk averse. The results vary regionally suggesting that contract types should vary by region to be acceptable to a broader range of growers and processors.

Abstract

La culture du canola aux États-Unis a crû considérablement au cours de la dernière décennie. Cette culture comporte des risques et rivalise avec d'autres cultures pour lesquelles divers mécanismes de réduction des risques ont été mis en place. Les transformateurs élaborent et offrent des contrats assortis de spécifications diverses qui permettent aux producteurs de réduire les risques et qui créent un attrait pour la culture du canola. Dans la présente étude, nous avons évalué, sur le plan du risque et du rendement, des stratégies contractuelles pré-ensemencement à l'intention des producteurs et des transformateurs. Le premier type de contrats proposés comprend un prix fixe pour une variété spécifique, avec ou sans clause en cas de catastrophes naturelles, alors que le deuxième type est fondé sur une prime pour le canola destiné à la trituration. Nous avons simulé le rendement du producteur et la marge brute du transformateur et nous avons évalué les résultats sous l'angle de l'efficience stochastique. Dans la zone où la culture du canola domine, les producteurs préféreraient des contrats assortis d'un prix fixe pour une variété spécifique comparativement à des contrats comprenant un prix plus élevé pour le canola destiné à la trituration. Seuls les triturateurs qui sont très risquophobes préféreraient le deuxième type de contrat. Les résultats varient d'une zone à l'autre, ce qui porte à croire que le type de contrat devrait varier en fonction de la zone afin de convenir à un plus grand nombre de producteurs et de transformateurs.

Ancillary