A Real Options Approach for the Investment Decisions of a Farm-Based Anaerobic Digester

Authors


Abstract

The profitability of anaerobic digesters (ADs) for Ontario dairy farmers are examined using real options under current and proposed government pricing policies and investment uncertainty. In the case of a renewable energy initiative such as an AD with large sunk costs and volatile returns, the value of deferring investment may be significant enough to offset the returns suggested by the net present value (NPV) approach. For a 150 cow herd, net revenues should be approximately $1.1 million before the AD is installed using the real options approach as compared to $0.5 million with the NPV approach. An AD is close to generating a positive NPV for a 600 cow herd if for either a 1% increase in the electrical price or decrease in the cost. However, farmers need not invest today and there is a value to delaying this decision from potential improvements in the technology that increase the efficiency and/or decrease operating costs of the AD. The real options analysis indicates that this option to delay investment has a value of approximately $300,000 for a typical Ontario dairy farm. Thus, either significant grant funding or higher feed-in-tariff rates are required to induce the increased adoption of AD technology in Ontario today even for the largest of dairy farms. Considering the probability of government support potentially ending, increases the value of investing today but a significant option value to defer still exists.

Abstract

Dans le présent article, nous analysons la rentabilité des digesteurs anaérobies pour les exploitants de ferme laitière en Ontario à l'aide de la méthode des options réelles qui tient compte des politiques gouvernementales d’établissement des prix actuelles et proposées et de l'incertitude entourant l'investissement. Dans le cas d'un projet d'énergie renouvelable comme l'installation d'un digesteur anaérobie, qui comprend des coûts irrécupérables importants et des rendements volatils, la valeur associée au report de l'investissement peut être suffisamment importante pour contrebalancer les rendements avancés par la méthode de la valeur actualisée nette. Dans le cas d'une exploitation de 150 vaches, il faudrait que les recettes nettes atteignent près de 1,1 million de dollars pour justifier l'installation d'un digesteur anaérobie selon la méthode des options réelles comparativement à des recettes nettes de 0,5 million de dollars selon la méthode de la valeur actualisée nette. Dans le cas d'une exploitation de 600 vaches, un digesteur anaérobie peut générer une valeur actualisée nette positive si le prix de l'électricité augmente de 1% ou si les coûts diminuent de 1%. Toutefois, les exploitants ne sont pas tenus d'investir immédiatement. Le report de la décision d'investir permettrait de profiter des progrès technologiques éventuels qui augmenteraient l'efficacité ou diminueraient les coûts d'exploitation d'un digesteur anaérobie. Selon l'analyse des options réelles, la valeur liée à la décision de reporter l'investissement est d'environ 300,000$ dans le cas d'une exploitation laitière typique en Ontario. Ainsi, pour favoriser l'adoption de la technologie de la digestion anaérobie en Ontario, même chez les exploitants de ferme laitière de grande taille, les subventions ou les tarifs du Programme de tarifs de rachat garantis (TRG) devront être plus élevés. La probabilité que le gouvernement abolisse son soutien accroît la valeur de l'investissement maintenant, mais l'option visant à reporter l'investissement comporte tout de même une valeur significative.

Ancillary