Skin physiology in men and women: in vivo evaluation of 300 people including TEWL, SC hydration, sebum content and skin surface pH

Authors


Correspondence: Stefanie Luebberding, Division of Cosmetic Science, Department of Biochemistry and Molecular Biology, University of Hamburg, Martin-Luther-King- Platz 6, 20146 Hamburg, Germany. Tel.: +49 (0)40 42838 7235; fax: +49 (0)40 42838 2592; e-mail: Stefanie.Luebberding@chemie.uni-hamburg.de

Synopsis

Objectives

Evidence is given that differences in skin physiological properties exist between men and women. However, despite an assessable number of available publications, the results are still inconsistent. Therefore, the aim of this clinical study is the first systematic assessment of gender-related differences in skin physiology in men and women, with a special focus on changes over lifetime.

Methods

A total of 300 healthy male and female subjects (20–74 years) were selected following strict criteria including age, sun behaviour or smoking habits. TEWL, hydration level, sebum production and pH value were measured with worldwide-acknowledged biophysical measuring methods at forehead, cheek, neck, volar forearm and dorsum of hand.

Results

Until the age of 50 men's TEWL is significantly lower than the water loss of women of the same age, regardless of the location. With ageing gender-related differences in TEWL assimilate. Young men show higher SC hydration in comparison with women. But, whereas SC hydration is stable or even increasing in women over lifetime, the skin hydration in men is progressively decreasing, beginning at the age of 40. Sebum production in male skin is always higher and stays stable with increasing age, whereas sebum production in women progressively decreases over lifetime. Across all localizations and age groups, the pH value in men is below 5, the pH value of female subjects is, aside from limited expectations, higher than 5.

Conclusion

Skin physiological distinctions between the sexes exist and are particularly remarkable with regard to sebum production and pH value.

Résumé

Contexte

Il a été prouvé que des différences dans les propriétés physiologiques de la peau existent entre les hommes et les femmes. Cependant, malgré un bon nombre de publications disponibles, les résultats sont encore contradictoires. Par conséquent, l'objectif de cette étude clinique est la première évaluation systématique des différences liées au sexe dans la physiologie de la peau chez les hommes et les femmes, avec un accent particulier sur les changements au fil de la vie.

Methodes

300 sujets masculins et féminins en bonne santé (20 à 74 ans) ont été sélectionnés selon des critères stricts, notamment l'âge, le comportement au soleil ou les habitudes tabagiques. La PIE, le niveau d'hydratation, la production de sébum et le pH ont été mesurés à l'aide de méthodes le de mesure biophysiques reconnues dans le monde entier, sur le front, les joues, le cou, l'avant bras et le dos de la main.

Resultats

Jusqu'à l'âge de 50, la PIE de hommes est nettement inférieur à la perte d'eau des femmes du même âge, quel que soit le lieu. Avec le vieillissement, des différences dans la PIE liées au sexe s'estompent. Les jeunes hommes montrent une hydratation du SC élevée, en comparaison aux femmes. Mais, alors que l'hydratation du SC est stable, voire en augmentation chez les femmes avec l'avancement en âge, l'hydratation de la peau chez les hommes diminue progressivement, en commençant à l'âge de 40 ans. La production de sébum dans la peau des hommes est toujours plus élevée et reste stable avec l'âge, tandis que la production de sébum chez les femmes diminue progressivement au cours de la vie. Dans l'ensemble des localisations et des groupes d'âge, la valeur du pH chez les hommes est inférieure à 5, la valeur du pH de sujets féminins est, en dehors de quelques exceptions, supérieure à 5.

Conclusion

Des distinctions physiologiques cutanées entre les sexes existent et sont particulièrement remarquables en ce qui concerne la production de sébum et la valeur du pH.

Ancillary