SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • barrier integrity;
  • chemical analysis;
  • cohesion;
  • moisturisation;
  • natural moisturizing factor;
  • natural moisturizing factor;
  • tape-stripping

Synopsis

Objective

In a previous paper (Lu et al., International Journal of Cosmetic Science, in press), we reported that in comparison with normal skin, cosmetic dry skin characteristically has a thicker stratum corneum (SC) with weaker barrier quality. Our goal here was to obtain a more complete picture of the difference between normal and cosmetic dry skin, by further analysing the data collected from the same clinical study to address two additional aspects of skin: the amount and depth profile of natural moisturizing factor (NMF) and the cohesivity of the SC.

Method

The SC samples were collected by sequential tape stripping in a clinical study consisting of 64 healthy Caucasian female subjects with either normal or cosmetic dry skin. Protein and free amino acids (FAA) on tape strips were extracted and analysed using high-throughput methods. The level of pyrrolidone carboxylic acid (PCA), the prominent component of NMF, was detected using HPLC analysis.

Results

It was found that dry skin had significantly lower ratios of FAA/protein and PCA/protein across the stripped SC depth, corresponding to a lower hydration level compared with the normal skin. Our results indicated that filaggrin to FAA hydrolysis occurred deeper in dry skin and at a lower level compared with normal skin. In addition, the mass of proteins stripped from dry skin subjects was significantly higher than that from the normal skin counterpart, especially for the first 10–12 tape strips.

Conclusion

Our results showed that, compared with normal skin, cosmetic dry skin had a lower NMF level across the SC depth and a lower cohesivity. Such results suggested that NMF levels are critical for cosmetic skin conditions, and lower NMF production may be associated with dry skin. In addition, the NMF level and its depth profile and the SC cohesivity are useful clinical end points for assessing the efficacy of dry skin treatments such as skin moisturizers.

Résumé

Objectif

Dans un article précédent, nous avons signalé que par rapport à la peau normale, la peau cosmétiquement sèche a une couche cornée (SC) épaisse mais de faible qualité de barrière. Notre objectif ici était d'obtenir une image plus complète de la différence entre la peau normale et celle cosmétiquement sèche, par l'analyse approfondie des données recueillies à partir de la même étude clinique pour traiter deux aspects supplémentaires de la peau : le profil de quantitatif et de la profondeur du facteur naturel d'hydratation (NMF) et la cohésion du SC.

Méthode

Les échantillons de SC ont été recueillies par arrachement séquentiel d'adhésifs dans une étude clinique composée de 64 sujets féminins sains de type caucasien avec la peau soit normale ou cosmétiquement sèche. Les protéines et les acides aminés libres (FAA) sur les adhésifs ont été extraits et analysés à l'aide de méthodes à haut débit. Le niveau d' acide pyrrolidone carboxylique (PCA), la composante de premier plan de NMF, a été détecté en utilisant l'analyse par CLHP.

Résultats

Il a été trouvé que les peaux sèches avaient des ratios de FAA / protéine et PCA / protéine significativement plus faibles à travers la profondeur de SC dénudé, ce qui correspond à un niveau d'hydratation inférieur à celui de la peau normale. Nos résultats indiquent que l(hydrolyse de la filaggrine en FAA s'est produite plus profondément dans la peau sèche et à un niveau inférieur par rapport à la peau normale . En outre, la masse de protéines à partir de matières sèches extraites de la peau a été significativement plus élevée que celle de la contrepartie de la peau normale, en particulier pour les premiers 10–12 couches.

Conclusion

Nos résultats ont montré que, par rapport à la peau normale, peau sèche cosmétiquement parlant avait un niveau inférieur de NMF dans la profondeur du SC et une cohésion inférieure. Ces résultats suggèrent que les niveaux de NMF sont critiques pour des conditions cosmétiques de la peau, et la baisse de production du NMF peut être associée à une peau sèche . En outre, le niveau du NMF et son profil de profondeur et la cohésion de SC sont des critères cliniques utiles pour évaluer l'efficacité des traitements de la peau sèches, tels que les hydratants.