SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract.  This paper discusses the welfare implications of a pay-as-you-go pension reform by introducing a child benefit in an endogenous fertility setting. In the model of a small open economy, higher fertility is associated with a reduction of lifetime labour supply. The optimum share of fertility-related pensions is always below unity, but generally positive. The former is true, since individuals do not take into account the impact of their labour supply choice on the parent generation. It is demonstrated that child allowances are equivalent to fertility-related pensions as instruments to achieve the optimum allocation. JEL classification: H23, H55, J13

Pensions et mesures d’incitation à la fertilité.  Cet article propose d’évaluer, dans le cadre d’une réforme d’un système de retraite par répartition, l’impact sur le bien-être social de l’introduction d’une prestation pour enfant lorsque la fertilité est endogène. Dans le modèle de petite économie ouverte, une fertilité plus forte réduit l’offre de travail durant le cycle de vie. La quote-part optimale des pensions réliées à la fertilité est toujours inférieure à l’unité, mais généralement positive. La première remarque est vraie puisque les individus ne tiennent pas compte de l’impact de leur offre de travail sur la génération des parents. Il est démontré que des allocations familiales sont équivalentes aux pensions reliées à la fertilité comme moyen d’atteindre l’allocation optimale.