Social organization and behaviour of giraffe in Tsavo East National Park

Authors


B. Leuthold, Stolzestr. 19, CH-8006 Zurich, Switzerland.

Abstract

Summary

Social organization and behaviour of giraffes were studied in Tsavo East National Park, Kenya, by means of road strip counts and observations of individually known animals.

Most groups comprised of one to ten animals, with a maximum of thirty-five and a mean of 3.8. Group size and composition varied locally to some extent. Single adult males constituted the commonest group type; in groups of two or more animals the sexes were usually mixed. Groups were loose and open; close inter-individual bonds were only temporary and occurred mainly in young animals.

Home ranges of adult males overlapped extensively; there was no evidence of territoriality. Subadult males were gregarious and often indulged in playfighting, while adult males were often seen alone, rarely interacting and never fighting. An absolute hierarchy among them was most evident in the presence of an oestrus female. Three behavioural categories, probably correlated with age, could be distinguished in adult males. Some aspects of sexual behaviour are described.

Calves commonly formed crèche groups; they were temporarily separated from their mothers for up to 1 km during the daytime. They continued sucking up to the age of 13 months and remained associated with their mothers for another 2–5 months.

Comparison with other studies shows that, apart from group size, social organization and behaviour of giraffes are similar in the different subspecies and in different areas.

Résumé

L'organisation sociale et le comportement des girafes ont étéétudiés au Parc National de Tsavo au Kénia par des recensements routiers et des observations d'animaux connus individuellement.

Normalement, les girafes se trouvaient en groupes de un a dix animaux (maximum trente-cinq, moyenne 3–8). La taille et la composition des groupes variaient entre localités dans une certaine mesure. Des mâles seuls constìtuaìent ke type de groupe-rnent le plus fréquent; dans les groupes de deux animaux ou plus les sexes étaient habituellement mixtes. Les groupes n'étaient pas stables; des liens étroits entre les individus n'étaient que temporaires et se trouvaient seulement parmi les jeunes.

Les domaines vitaux des mâles adultes se chevauchaient, sans aucun signe de territorialié. Les mâles subadultes étaient grégaires et souvent observés en combats ludiques. Les mâles adultes se trouvaient souvent seuls, ils ne s'engageaient guère en combats ludiques et jamais en combats sérieux. Une hiérarchie absolue parmi eux était évidente surtout en présence d'une femelle en rut. Parmi les mâles adultes on pouvait distinguer trois catégories de comportement qui étaient probablement cor-réliés avec I'âge. Quelques aspects du comportement sexuel sont décrits.

Les jeunes formaient des ‘crèches’; pendant la journée ils étaient séparés de leurs mères par des distances jusqu'à I km. IIs tétaient jusqu'à l'âge de 13 mois et s'as-sociaient avec leurs mères pendant 2–5 mois de plus.

Les résultats sont comparés avec d'autres études de la girafe. Exception faite de la taille des groupes, I'organisation sociale et le comportement des girafes de sous-espèces et de régions différentes se ressemblent remarquablement.

Ancillary