SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • assessment;
  • condition;
  • mortality;
  • culling;
  • population;
  • rainfall

Summary

The nutritional and reproductive status of the nyala were assessed during each annual culling operation from 1981 to 1988. The nutritional condition was assessed by using kidney fat index (KFI) values whilst the reproductive status was determined by calculating proportions of pregnant and lactating females. There was a higher percentage of both males and females in poor condition than those either in medium or good condition. This occurred regardless of the amount of early dry season rainfall. There was an increase in the proportion of pregnant or lactating sub-adult and old females whilst the proportion of breeding adults declined. Overall, however, significantly (P< 0.05) more adults were conceived. These results help to support the view that nyala mortality may not have been caused by starvation alone.

Résumé

On a évalué le statut alimentaire et reproductif du nyala au cours de chaque opération annuelle de prélèvement, entre 1981 et 1988. On évaluait le statut alimentaire en utilisant les valeurs d'index de graisse rénale (KFI) tandis que le statut de reproduction était déterminé en calculant les proportions de femelles prégnantes et allaitantes. Il y avait un pourcentage supérieur de mâles et de femelles en mauvaise condition qu'en moyenne ou en bonne condition. Ceci s'observait indépendam-ment de l'importance des chutes de pluie du début de saison sèche. Il y avait une augmentation de la proportion de femelles subadultes et âgées qui étaient pregnantes ou allaitantes alors que baissait la proportion des adultes participant à la reproduction. Pourtant, globalement, un nombre significativement (P < 0,05) plus étlevé d'adultes se reproduisaient. Ces résultats renforcent l'idée que la mortalité des nyalas ne peut pas avoir été causée uniquement par la faim.