SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Epomops buettikoferi;
  • Liberia;
  • reproduction;
  • dimorphism;
  • Africa

Summary

Epomops buettikoferi is a savanna species of fruit bat that has entered the deforested zone in Liberia where it inhabits agricultural areas and secondary forest, but not rain forest. Contrary to the conclusions of Bergmans & Sowler (1992), the species is in no way vulnerable or endangered because of destruction of the Upper Guinea rain forest. Instead, as the remaining Upper Guinea rain forest is cut, it is predicted that numbers of E. buettikoferi will increase.

Sexual dimorphism was observed in the pelvic girdle, which by palpation allowed reliable determination of sex (100% accurate) of individuals of any age. This was useful in the field for distinguishing immature males, which lack an obvious penis and epaulettes, from females.

In central Liberia, female E. buettikoferi have a bimodal reproductive cycle, with two young borne annually about six months apart. The two births occur in February/March (end of dry/beginning of the wet season) and August/September (during heaviest rains in second half of the wet). Parturition is followed by oestrus, with immediate embryonic development and gestation spanning five to six months. Reproduction is timed so that both periods of lactation occur during the wet season.

Résumé

Epomops buettikoferi est une espèce de chauve-souris frugivore qui a pénétré la région déforestée du Liberia où elle habite dans les régions d'agriculture et de forêt secondaire mais non de forêt humide. Contrairement aux recommandations de Bergmans & Sowler (1992), cette espèce n'est pas du tout vulnérable ni menacée par la destruction de la forêt humide de la Haute Guinée. Au contraire, alors qu'on coupe le reste de forêt humide en Haute Guinee, on prévoit que le nombre d' E buettikoferi va augmenter.

On a observé un dimorphisme sexuel au niveau de la ceinture pelvienne dont la palpation a permis une détermination liable du sexe (100% de certitude) pour les individus de toute âge. Ceci s'est révélé utile sur le terrain pour distinguer des femelles les mâles immatures qui n'ont pas encore de pénis visible ni d'épaulettes.

Au centre du Liberia, les femelles &E. buettikoferi ont un cycle de reproduction bimodal, avec deux jeunes qui naissent chaque année à six mois d'intervalle.

Les deux naissances se passent en février-mars (fin de saison sèche-début de saison des pluies) et en août-mars (fin de saison sèche-début de saison des pluies) et en août-septembre (pendant les plus fortes pluies de la seconde moitié de saison des pluies). La mise-bas est suivie de l'oestrus, avec développement embryonnaire immédiat et une durée de gestation qui va de cinq à six mois. La reproduction est programér de façon à ce que les périodes de lactation tombent pendant les saisons des pluies.