SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • spiders;
  • Araneae;
  • diversity;
  • indigenous forest;
  • pine

Summary

A survey of ground-living spiders was conducted over a one-year period at Ngome State Forest, Kwazula/Natal. Five different habitat types: grass, open forest, dense forest, ecotone and pine, were sampled with 180 pitfall traps. The grass, open forest and dense forest represented indigenous vegetation while the pine represented exotic vegetation. The ecotone consisted of a mixture of indigenous forest plants and pine trees. Pine had the lowest spider diversity while grass had the highest spider diversity. However, variation in spider diversity within habitat types was considerable and an analysis of variance found no significant difference in mean values of spider diversity between habitat types. Consequently, the results do not unambiguously support the hypothesis that exotic vegetation has lower ground-living spider diversity than indigenous vegetation.

Résumé

On a mené pendant un an une étude sur les araignées vivant sur le sol de la Ngome State Forest, au Kwazulu/Natal. On a testé cinq types d'habitats différents avec des piéges: l'herbe, la forêt ouverte, la forêt dense, l'écotone et la pinède. L'herbe, la forêt ouverte et la forêt dense présentaient une végétation indigène tandis que la pinède représente une végétation exotique. L'écotone consiste en un mélange de plantes forestières indigènes et de pins. La pinède renferme la plus faible diversité d'araignées et l'herbe, la plus haute diversité. Cependant, la variation de diversité des araignées à l'intérieur des types d'habitat était considérable, et une analyse de la variance n'a pas montré de différence significative dans les valeurs moyennes de diversité des araignées entre les types d'habitat. Par conséquent, les résultats ne supportent pas sans ambiguïté l'hypothèse selon laquelle la végétation exotique présente une plus faible diversité d'araignées vivant au sol que la végétation indigène.