SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • diet;
  • ecosystem changes;
  • insectivorous;
  • Nile perch;
  • haplochromines;
  • herbivorous

Abstract

Studies of the food of introduced Nile tilapia, Oreochromis niloticus (L.) with respect to size, habitat and season were conducted between November 1998 and October 2000 in Kenyan waters of Lake Victoria. Stomach contents of 1980 specimens collected by demersal trawl and seining were analysed. Nile tilapia originally known to be herbivorous, feeding mostly on algae has diversified its diet to include insects, fish, algae and plant materials. The major diet of fish <5 cm total length was zooplankton whereas bigger fish included a wider range of food items in their diet. There was spatial variation in diet with insects and algae dominating in the gulf and open water habitats respectively. There was no seasonal variation in the food items ingested and diel feeding regime indicated that O. niloticus is a diurnal feeder. The shift in diet could be due to ecological and environmental changes in Lake Victoria, which have been associated with changes in composition and diversity of fish and invertebrate fauna, emergence and dominance of different flora including water hyacinth Eichhornia crassipes (Mart.) Solms-Laub., and algae communities. The feeding habit of O. niloticus is discussed in the context of changes occurring in the lake.

Résumé

Entre novembre 1998 et octobre 2000, on a réalisé des études sur la nourriture des tilapias, Oreochromis niloticus (L.), introduits dans les eaux kenyanes du lac Victoria, en fonction de leur taille, de l'habitat et de la saison. Les contenus stomacaux de 1980 spécimens récoltés par la pêche du fond au chalut et à la senne ont été analysés. Le tilapia, connu au départ comme un herbivore, se nourrissant principalement d'algues, a diversifié son régime alimentaire pour y inclure des insectes, des poissons, des algues et d'autres matières végétales. La plus grande partie du régime des poissons de moins de 5 cm de longueur totale se composait de zooplancton, alors que les plus gros poissons y incluaient une gamme plus variée d'aliments. Il y avait une variation spatiale du régime, les insectes et les algues dominant respectivement dans le golfe et dans les eaux ouvertes. Il n'y avait pas de variation saisonnière des aliments ingérés, et le régime quotidien indique qu’O. niloticus se nourrit de jour. Les changements de régime alimentaire pourraient être dus à des changements écologiques et environnementaux dans le lac Victoria, qui pourraient eux-mêmes avoir été associés à des changements de la composition et de la diversité de la faune piscicole et invertébrée, à l’émergence et à la dominance d‘une certaine flore, y compris la jacinthe d'eau, Eichhornia crassipes (Mart.) Solms-Laub., et de communautés d'algues. Les habitudes alimentaires d’O. niloticus sont discutées dans le contexte des changements survenus dans le lac.