Get access

Monitoring the health of selected eastern arc forests in Tanzania

Authors


*E-mail: madoffe@suanet.ac.tz

Abstract

The eastern arc mountains (EAMs) are a chain of isolated mountains (534,000 ha) in Kenya and Tanzania surrounded by arid woodlands and influenced by the Indian Ocean. In 1900 there was three times the amount of forest cover there is today. Much of the original forests have been converted into agricultural crops. These mountains are recognized as a globally important ‘hot spot’ by World Wide Fund for Nature (WWF) and World Conservation of Union (IUCN) for forest biodiversity and are major national, regional and local sources of hydropower, water and wide array of forest-based benefits and agricultural production. In February 2000 we began a 3-year evaluation of forest health, land-use change and information sharing in the EAMs. Permanent sample plots were used to evaluate forest health. This paper summarizes the baseline data from eighteen permanent sample plots in the east Usambara's and nine in Ulugurus. The eastern arc web site (http://www.easternarc.org) was established, continues to expand and contains some detailed information on the project. Information gathered will assist land managers, planners, policy makers, interested communities (villages) and individuals in decision-making. These data can also provide an early warning system of stresses on forest catchments.

Résumé

Les montagnes de l'arc oriental (les MAOs) forment une chaîne de montagnes isolée au Kenya et en Tanzanie entourée par des bois arides et influencée par la mer d'Inde. En 1900 l'entendu de la couverture forestière était trois fois plus important qu'il ne l'est aujourd'hui. Une grande parti des forêts originales ont été transformés en cultures agricoles. Ces montagnes représentent un ‘point chaud’ d'importance mondiale selon le WWF et l'IUCN vis-à-vis la biodiversité forestière, et sont une source majeure nationale, régionale et locale d’énergie hydroèlectrique, de l'eau, et de toute une gamme de bénéfices émanant de la forêt ainsi que la production agricole. En février 2000 nous avons commencés une évaluation de trois ans de la santé forestière, les changements dans l'usage de la terre et le partage d'informations dans les MAOs. Des placettes d’échantillonnage permanentes furent utilisèes afin d’évaluer la santé forestière. Cette ètude résume les données de base provenant de 18 placettes d’échantillonnage dans les monts Usambara occidentaux, et 9 dans les Ulugurus. Le site web des montagnes de l‘arc oriental (http://www.easternarc.org) fut établi, et continue de s'agrandir, avec des informations approfondies sur le projet. Des informations amassées aideront les gérants de la terre, les responsables politiques, les communautés touchées, et les individus à prendre des décisions. Les données peuvent aussi servir comme système de première alerte par rapport aux stresses sur les bassins forestiers.

Ancillary