SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Borana pastoralists;
  • bush encroachment;
  • density

Abstract

Encroachment of woody plants has been among the major threats to the livelihoods of Borana pastoralists and their ecosystem. An approach that integrated vegetation survey and pastoralists’ perception was followed to study the impacts of encroachment of woody plants in the Borana lowlands, Ethiopia. Density of woody species was determined in 192 plots of 500 m2. Canopy cover of woody plants was estimated in 123 quadrates of 400 m2. Pastoralists’ perception was assessed through group discussions and a semi-structured questionnaire. Results showed that plant density was 3014 woody plants ha−1. Cover of woody plants was 52%, indicating an increasing trend from ≤40% cover reported in the early 1990s. It was concluded that the increase of woody plants density and cover has crossed the critical threshold and has entered into the encroached condition. Principal components analysis (PCA) and redundancy analysis (RDA) also showed that woody plants were negatively correlated with herbaceous biomass. Commiphora africana, Acacia melliphera, A. drepanolobium, A. brevispica and Lannea rivae were among the dominant encroachers. RDA revealed that soil nutrients were positively correlated with woody plants density and cover. The pastoralists perceived that encroachment of woody plants had decreased the production of their grazingland. A ban on fire was perceived as the major factor that caused encroachment of woody plants. Re-utilization of fire and strengthening of traditional rangeland management strategies are recommended.

Résumé

L'envahissement des plantes ligneuses est une des principales menaces qui pèsent sur le mode de vie des pasteurs boranas et sur leur écosystème. On a adopté une approche qui intégrait une étude de la végétation et la perception des pasteurs pour étudier l'impact de l'envahissement des terres basses des Boranas, en Ethiopie, par les plantes ligneuses. La densité des espèces ligneuses a été déterminée dans 192 plots de 500 m2. La perception des pasteurs a étéévaluée au moyen de discussions de groupes et d'un questionnaire semi structuré. Les résultats ont montré que la densitéétait de 3.014 plantes ligneuses ha−1. La couverture de celles-ci était de 52%, ce qui indique une tendance à la croissance par rapport aux ≤40% rapportés au début des années ‘90. On en a conclu que l'augmentation de la densité et de la couverture des plantes ligneuses avait dépassé le seuil critique et avait atteint la condition d'envahissement. L'Analyse des Composants Principaux (PCA) et l'Analyse de la Redondance (RDA) ont aussi montré que les plantes ligneuses étaient négativement liées à la biomasse herbeuse. Commiphora africana, Acacia melliphera, A. drepanolobium, A. breviscapa et Lannea rivae comptent parmi les envahisseurs dominants. La RDA a montré que les nutriments du sol étaient liés positivement à la densité et à la couverture ligneuse. Les pasteurs ont estimé que l'envahissement par les plantes ligneuses avait diminué la production de leurs pâturages. L'interdiction de faire des feux a été perçue comme le facteur majeur de l'envahissement des plantes ligneuses. Le recours aux feux et le renforcement des stratégies traditionnelles de gestion des terres sont recommandés.