SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Acacia;
  • Balanites;
  • eland;
  • giraffe;
  • spines;
  • thorns;
  • wildlife ranching

Abstract

Some plants respond to browsing with compensatory regrowth of plant tissues and with increased thorn growth. Associations between browsers and their preferred forage were examined through wandering quarter vegetation sampling and observational studies in an effort to understand how some plants respond to browsing by large African herbivores. Acacia seyal (n = 2680) A. drepanolobium (n = 1850), and Balanites glabra (n = 960) were three species of frequently browsed indigenous plants examined on Game Ranching Ltd. in Kenya. There were several statistically significant associations revealed. Individual A. seyal exposed to intensive browser utilization were observed to lose shoot tips, produce long thorns, and have relatively few flowers and fruits. Browser utilization was associated with increased lateral branching in A. drepanolobium and with an increased occurrence of short, thickened spines in B. glabra. Thorns, spines and flowers were measurable indicators of relative browser utilization, and may be useful features to monitor in the management of large African mammals and their prickly forage

Résumé

Certaines plantes réagissent au pâturage par une repousse du tissu végétal et une croissance accrue d’épines. Les associations entre les animaux et leur nourriture favorite ont été examinées grâce à des échantillonnages de la végétation par quadrats aléatoires, et par des observations spécifiques afin de comprendre comment certaines plantes répondent au broutage par de grands mammifères africains. Acacia seyal (n = 2680), A. drepanolobium (n = 1850) et Balanites glabra (n = 960) sont trois espèces de plantes indigènes fréquemment consommées àGame Ranching Ltd, au Kenya. On y révèle plusieurs associations statistiquement significatives. On y a observé des A. seyal exposés à une consommation intensive perdre l'extrémité des pousses, produire de longues épines et relativement peu de fleurs et de fruits. La consommation par les herbivores était associée à une production accrue de branches latérales chez A. drepanolobium et à la présence accrue de piquants courts et épais chez Balanites glabra. Les piquants, les épines et les fleurs étaient des indicateurs mesurables de la consommation relative par des herbivores, et peuvent être des caractéristiques utiles à surveiller dans le cadre de la gestion des grands mammifères africains et de leur alimentation épineuse.