Get access

Gallery forests versus bosquets: conservation of natural fragments at Lopé National Park in central Gabon

Authors


* E-mail: tharcisse_ukizintambara@antiochne.edu

Abstract

Human-induced forest fragmentation has been relatively well-studied, however, we know very little about the role of natural fragmentation in sustaining rare or marginal species that could have been lost if the advancement of continuous forest had not been controlled. Between February 2001 and January 2003, we conducted a study on characteristics of natural forest fragments in the mosaic of forests and savannas in the north of Lopé National Park in Central Gabon.

We surveyed 61 vegetation plots (0.08 ha each) and compared vegetation characteristics of isolated forest fragments (bosquets) with those of gallery forests. Both shared 39% of all 251 species inventoried. Gallery forests contained 45% plant species on their own, while 16% were encountered only in bosquets. Therefore, bosquets were found to be valuable component of the Lopé landscape worth protecting.

In addition, the Shannon–Wienner diversity index (H′) was higher for bosquets neighbouring gallery forests or continuous forests regardless of their sizes because seeds of new plant species were easily dispersed in these bosquets. To protect these gallery forests and bosquets, one of the traditional conservation tools – a controlled savanna burning – should still be used to prevent forest fragments from being engulfed by the expanding continuous forest.

Résumé 

La fragmentation d'origine humaine des forêts a été relativement bien étudiée; cependant, nous savons très peu de choses du rôle de la fragmentation naturelle sur le maintien d'espèces rares ou marginales qui auraient pu disparaître si l'avancement continu de la forêt n'avait pas été contrôlé. Entre février 2001 et janvier 2003, nous avons mené une étude sur les caractéristiques des portions de forêt naturelle dans la mosaïque de forêts et de savanes du nord du Parc National de la Lopé, au centre du Gabon.

Nous avons suivi 61 parcelles de végétation de 0.08 ha chacune et nous avons comparé les caractéristiques de la végétation des fragments de forêt isolés (bosquets) avec celles des galeries forestières. Les deux ont en commun 39% des 251 espèces répertoriées. Les galeries forestières contenaient 45% des espèces végétales en propre alors que 16% des espèces ne vivaient que dans les bosquets. C'est pourquoi on a estimé que les bosquets étaient des éléments importants du paysage de la Lopé, qui méritaient d’être protégés.

De plus, l'Indice de diversité de Shannon-Wiener était plus élevé pour les bosquets avoisinant des galeries forestières ou des forêts continues, quelle que soit leur taille, parce que les semences de nouvelles espèces végétales étaient facilement dispersées dans ces bosquets. Pour protéger ces galeries forestières et ces bosquets, un des outils de conservation traditionnels – le feu de savane contrôlé– devrait encore être utilisé pour empêcher que les fragments forestiers soient englobés dans la forêt en expansion continue.

Get access to the full text of this article

Ancillary