SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • anthrax outbreak;
  • Equus grevyi;
  • vaccination control

Abstract

An anthrax outbreak occurred in the Wamba area of southern Samburu, Kenya, between December 2005 and March 2006. The outbreak affected equids including the endangered Grevy's zebras (Equus grevyi), plain zebras (Equis Burchelli) and donkeys (Equus asinus). Most of the deaths were localized in Nkaroni area just west of Wamba town. The diagnosis of anthrax was rapidly confirmed by bacteriological methods. The relevant government departments, including the Kenya Wildlife Service and Veterinary Department, and other stakeholders were promptly informed. Fifty-three Grevy's zebra and 26 plains zebras died from anthrax. An equal number (eighteen) of adult male and female Grevy's zebras succumbed to the disease. The outbreak affected immature and mature individuals equally. The dead plain zebras included fifteen adult females, two adult males and nine immature individuals. The Veterinary Department responded by vaccinating livestock while Kenya Wildlife Service vaccinated 620 Grevy's zebras within southern Samburu. Examination of sites at which carcasses of animals which succumbed to the disease were burnt, revealed that unsupervised burning did not eliminate anthrax spores in 42% of the cases (n = 14). There is an urgent need to incorporate strategic wildlife disease monitoring in the struggle to save Grevy's zebras and other endangered species.

Résumé 

Une épidémie d'anthrax a touché la région de Wamba, dans le sud du pays samburu, au Kenya, entre décembre 2005 et mars 2006. La maladie a touché les équidés, y compris les zèbres de Grévy (Equus grevyi) qui sont en danger, les zèbres de Burchell (Equus burchelli) et les ânes (Equus asinus). La plupart des morts ont été rapportées du côté de Nkaroni, juste à l'ouest de la ville de Wamba. Le diagnostic fut rapidement confirmé par des analyses bactériologiques. Les départements gouvernementaux concernés, y compris le Kenya Wildlife Service et le Service vétérinaire, et les autres partenaires ont vite été informés. Cinquante-trois (53) zèbres de Grévy et 26 zèbres de Burchell sont morts de cette maladie. Le même nombre de mâles et de femelles adultes (18) sont morts chez les zèbres de Grévy. L’épidémie a touché de la même façon les jeunes et les adultes. Chez les zèbres de Burchell, on compte 15 femelles adultes, deux mâles adultes et neuf jeunes. Le Service vétérinaire a réagi en vaccinant le bétail tandis que le Kenya Wildlife Service vaccinait 620 zèbres de Grévy dans le sud-Samburu. L'examen des sites où l'on avait brûlé les carcasses des animaux infectés a montré que l'incinération non contrôlée n'avait pas éliminé les spores d'anthrax dans 42% des cas (n = 14). Il faut d'urgence intégrer un monitoring stratégique des maladies de la faune sauvage dans la lutte pour sauver le zèbre de Grévy et les autres espèces menacées.