Correlates with the distribution and abundance of endangered Sclater’s monkeys (Cercopithecus sclateri) in southern Nigeria

Authors


*E-mail: sclateri@yahoo.com

Abstract

A distribution survey of the endangered Sclater’s monkey (Cercopithecus sclateri) was conducted over a wide area in southern Nigeria using forest surveys and hunter interviews. Sclater’s monkey, Nigeria’s only endemic primate species, is restricted to a land area of about 28,500 km2 in the densely human-populated, oil-producing region of southern Nigeria. Results indicate that this species is not as rare as previously thought; we confirmed its presence in 27 formerly unknown sites. Based on encounter-rate and distribution data, Sclater’s monkey is one of the two most abundant diurnal primate taxa across its range. However, the species primarily occupies isolated and degraded forest fragments. Although hunting is widespread, selective hunting of larger-bodied primate taxa offers some respite for the smaller Sclater’s monkey. We encountered this species more frequently in forests with relatively high hunting pressure, possibly indicating competitive release in the heavily hunted forests of southern Nigeria. Long-term persistence of Sclater’s monkey, which has no official protection throughout its range, depends on the willingness of hunters to target smaller-bodied wildlife (effort-profit trade-off), local bushmeat demand and protection of key forest fragments and the few larger forests in the region.

Résumé

Une étude de la distribution du moustac de Sclater, Cercopithecus sclateri, espèce en danger, a été réalisée dans une vaste zone du sud du Nigeria, au moyen de recherches en forêt et d’interviews de chasseurs. Le moustac, qui est la seule espèce de primate endémique du Nigeria, se limite à une superficie d’environ 28.500 km2 dans la région densément peuplée du sud du Nigeria, où l’on produit du pétrole. Les résultats indiquent que cette espèce n’est pas aussi rare qu’on le pensait; nous avons pu confirmer sa présence dans 27 sites inconnus auparavant. D’après le taux de rencontres et les données de sa distribution, Cercopithecus sclateri est un des deux taxons de primates diurnes les plus abondants dans son domaine vital. Cependant, l’espèce occupe principalement des portions de forêts dégradées et isolées. Bien que la chasse soit courante, le choix des taxons de primates plus grands offre quelque répit au plus petit Cercopithecus sclateri. Nous avons rencontré cette espèce plus fréquemment dans les forêts où la pression de la chasse était relativement forte, ce qui indique peut-être un relâchement de la compétition dans les forêts du sud du Nigéria où la chasse est très intense. La survie à long terme du moustac de Sclater, qui ne bénéficie d’aucune protection officielle dans toute son aire de répartition, dépend de la décision des chasseurs de cibler aussi des espèces plus petites (compromis effort/profit), de la demande locale pour la viande de brousse et de la protection des fragments de forêt critiques et des quelques plus grandes forêts de la région.

Ancillary