SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • abundance;
  • conservation;
  • disturbance;
  • food supply;
  • population density;
  • primates

Abstract

While habitat disturbance and food availability are major factors thought to determine the abundance of primates, evidence for their importance is uneven. We assessed the effects of these factors on three monkey species, guerezas (Colobus guereza), blue monkeys (Cercopithecus mitis) and redtails (Cercopithecus ascanius), in four areas of the Kakamega Forest, Kenya. Group densities of guerezas and blue monkeys were higher in areas where disturbance levels were also higher. Food availability measured as basal area density of food trees did not correlate significantly with the group densities of any of the three monkeys. The diversity of food trees, another potential measure of food abundance did, however, correlate with group densities of guerezas and blue monkeys suggesting that food availability may positively influence monkey density, and may sometimes increase with disturbance. Group densities of redtails did not correlate with any habitat variable examined, suggesting that factors other than those we considered may have influenced the abundance of this species particularly.

Résumé

Alors qu’on pense que ce sont les perturbations de l’habitat et la disponibilité de la nourriture qui déterminent l’abondance des primates, les preuves de cette importance sont mitigées. Nous avons étudié les effets de ces facteurs sur trois espèces de singes, le colobe guereza (Colobus guereza), le cercopithèque à diadème (Cercopithecus mitis) et le cercopithèque ascagne (Cercopithecus ascanius), dans quatre zones de la forêt de Kakamega, au Kenya. La densité des troupes de guerezas et de cercopithèques à diadème était plus forte dans les zones où le niveau de perturbation était plus élevé. La disponibilité de la nourriture, mesurée par la densité d’arbres alimentaires par unité de surface, ne montrait pas de corrélation positive avec la densité des troupes d’aucune des trois espèces de singes. La diversité des arbres alimentaires, autre mesure potentielle de l’abondance de nourriture, montrait une corrélation avec les troupes de guerezas et de mitis, suggérant que la disponibilité de la nourriture pourrait influencer positivement la densité des singes, et qu’elle peut parfois augmenter avec les perturbations. La densité des troupes d’ascanius ne montrait de corrélation avec aucune des variables de l’habitat étudiée, ce qui suggère que d’autres facteurs que ceux que nous avons étudiés pourraient avoir influencé particulièrement l’abondance de cette espèce.