Eucalyptus infestation by Leptocybe invasa in Uganda

Authors


*E-mail: nyeko@forest.mak.ac.ug

Abstract

Very little is known about Leptocybe invasa Fisher & LaSalle, a new fast-spreading alien pest infesting Eucalyptus in several countries. This study examined L. invasa infestation on Eucalyptus germplasms in different agroecological zones of Uganda. The incidence and severity of the pest infestation were higher in hotter and drier agroecological zones than in cooler and wetter zones. There were direct negative relationships between altitude and L. invasa infestation on Eucalyptus species. No infestation was observed on any Eucalyptus species in stands at altitudes ranging from 1938 to 2452 (the maximum encountered) m above sea level. Leptocybe invasa infestation occurred on all Eucalyptus species encountered (Eucalyptus grandis, Eucalyptus camaldulensis, Eucalyptus saligna, Eucalyptus robusta), except Eucalyptus maidenii that escaped attack because it was located outside the ecological range of the insect. The incidence and severity of L. invasa infestation was generally higher on clonal hybrids E. grandis × E. camaldulensis than on E. grandis × Eucalyptus urophylla. Research on host germplasms, L. invasa biology and ecology, impact of the pest infestation and possible control strategies are suggested to facilitate the development of sustainable management strategies.

Résumé

On sait très peu de choses sur Leptocybe invasa Fisher & LaSalle, une nouvelle espèce nuisible très invasive qui infeste les Eucalyptus dans plusieurs pays. Cette étude a examiné l’infestation par L. invasa des germoplasmes d’Eucalyptus dans différentes zones agroécologiques d’Ouganda. L’occurrence et la gravité de l’infestation par cette espèce nuisible étaient plus élevées dans les zones agroécologiques plus chaudes et plus sèches que dans les zones plus fraîches et plus humides. Il y avait des relations négatives directes entre l’altitude et l’infestation des espèces d’eucalyptus par L. invasa. On n’a observé aucune infestation de quelque espèce d’eucalyptus que ce soit dans les plantations allant de 1938 à 2452 mètres d’altitude (la plus haute altitude à cet endroit). L’infestation par Leptocybe invasa touchait toutes les espèces d’eucalyptus rencontrées (Eucalyptus grandis, E. camaldulensis, E. saligna et E. robusta) à l’exception d’E. maidenii qui a échappéà cette attaque parce qu’il était situé en dehors de l’aire de dispersion écologique de cet insecte. L’occurrence et la gravité de l’infestation par cette espèce nuisible étaient plus élevées chez les hybrides clonés d’Eucalyptus grandis ×E. camaldulensis que chez les hybrides E. grandis × E. urophylla. Des recherches sur les germoplasmes hôtes, sur la biologie et l’écologie de L. invasa, sur l’impact de l’infestation par cette espèce nuisible et sur d’éventuelles stratégies de contrôle sont suggérées ici pour faciliter le développement de stratégies de gestion durables.

Ancillary