SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • holoparasite;
  • host diameter;
  • host specificity;
  • overstorey density

Abstract

Host–parasite relationships of an angiospermous root parasite (Thonningia sanguinea) were investigated in logged and unlogged sites of Budongo Forest Reserve. Host trees were identified and their diameters measured in 20 × 20 m plots established randomly in sites where the parasites were presumed to occur. The distance of the point of attachment of the parasite from the base of the host stem was determined and overstorey density measured at the centre of each plot. There were more parasites in the logged than in the unlogged sites (878 and 425 individual parasites ha−1 respectively). The parasite was not host specific but Alchornea laxiflora (Benth) Pax and K.Hoffm, Celtis mildbraedii Engl and Lasiodiscus mildbraedii Engl had relatively more parasites than other species. The parasite could be found within a radius of 2 m from the base of the host stem. The diameter of hosts ranged from 1 to 95 cm. There was a positive correlation between overstorey density and occurrence of T. sanguinea. Conservation of T. sanguinea, therefore, requires maintenance of intact forests with closed canopies rather than logged sites with many gaps and hence low overstorey density.

Résumé

On a étudié les relations hôte-parasite d’un angiosperme parasite des racines (Thonningia sanguinea) sur des sites exploités ou non de la Réserve forestière de Budongo. On a identifié les arbres hôtes et on a mesuré leur diamètre dans des parcelles de 20 × 20 m établies au hasard dans des sites où le parasite était supposé se trouver. La distance entre le point d’ancrage du parasite et la base du tronc de l’hôte fut déterminée, et la densité de la végétation aérienne fut mesurée au centre de chaque parcelle. Il y avait plus de parasites dans les parcelles exploitées que dans les parcelles nonexploitées (878 et 425 parasites par ha, respectivement). Le parasite n’était pas spécifique de l’hôte, mais Alchornea laxiflora (Benth) Pax et K.Hoffm, Celtis mildbraedii Engl et Lasiodiscus mildbraedii Engl avaient relativement plus de parasites que d’autres espèces. Le parasite peut se trouver dans un rayon de deux mètres de la base du tronc de l’hôte. Le diamètre du tronc de l’hôte variait de 1 à 95 cm. Il y avait une corrélation positive entre la densité de la végétation aérienne et l’occurrence de T. sanguinea. Donc, la conservation de T. sanguinea requiert la préservation de forêts intactes avec des canopées fermées plutôt que des sites exploités avec des nombreuses clairières et donc, une faible densité de couverture végétale.