Cordia millenii: on the risk of local extinction?

Authors


*E-mail: babweteera@forest.mak.ac.ug

Abstract

Selective logging of valuable tropical timber trees is a conservation concern because it threatens the long-term sustainability of forests. However, there is insufficient information regarding the postlogging recovery of harvested species. Here, I assessed the seed dispersal patterns, recruitment and abundance of Cordia millenii, a valuable timber tree in two Ugandan tropical rain forests that have been subjected to varying disturbance regimes. The aim was to determine the vulnerability of Cordia in these forests. The rate of seed dispersal was lower in the heavily disturbed Mabira Forest compared with the less disturbed Budongo Forest. Frugivores in Mabira were small-bodied individuals that spat seeds beneath fruiting trees, whereas 90% of the fruit in Budongo was consumed by large-bodied chimpanzees that disperse seeds over long distances. Juveniles of Cordia were not found in the closed forest, although they were found in forest gaps in Budongo but not Mabira. Mature tree density was higher in Budongo compared with Mabira. Lack of effective seed dispersal coupled with the inability of seedlings of Cordia to establish under closed canopy account for the arrested recruitment in Mabira. Enrichment planting in felling gaps is necessary to avoid local extinction of Cordia in forests without large vertebrates.

Résumé

L’abattage sélectif des espèces précieuses d’arbres tropicaux inquiète le milieu de la conservation parce qu’il menace la durabilité des forêts à long terme. Cependant, il n’y a pas assez d’informations au sujet de la restauration des espèces prélevées après l’abattage. Ici, j’ai évalué les schémas de dispersion des semences, le recrutement et l’abondance de Cordia millenii, une espèce d’arbre prisée, dans deux forêts tropicales pluviales d’Ouganda qui ont été soumises à des régimes de perturbation variables. Le but était de déterminer la vulnérabilité de Cordia dans ces forêts. Le taux de dispersion des graines était plus faible dans la forêt très perturbée de Mabira que dans la forêt de Budongo, moins dérangée. Les frugivores de Mabira étaient des individus de petite taille qui recrachaient les graines sous les arbres producteurs des fruits alors que 90% des fruits de Budongo étaient consommés par des chimpanzés qui peuvent disperser les semences sur le longues distances. On n’a pas trouvé de juvénile de Cordia dans la forêt fermée; on en trouvait dans des clairières dans la forêt de Budongo, mais pas dans celle de Mabira. La densité des arbres matures était plus haute à Budongo qu’à Mabira. Le manque de dispersion efficace des graines, coupléà l’incapacité des semences de Cordia de s’établir sous une canopée fermée, intervient dans l’arrêt du recrutement à Mabira. Il est nécessaire de pratiquer un enrichissement des plantations dans les clairières déboisées pour éviter l’extinction locale des Cordia dans les forêts qui n’abritent pas de grands vertébrés.

Ancillary