SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • conservation of connectivity;
  • corridor;
  • elephant migration;
  • GPS collars;
  • ranging patterns;
  • satellite;
  • speed

Abstract

We investigated the ranging patterns of elephants in the Marsabit protected area, north eastern Kenya, to ascertain the range of bachelor and female family herds in different seasons, and to identify corridor and noncorridor areas. Data were acquired for five bachelor and four female family herds equipped with satellite-linked geographical positioning system collars, and monitored from December 2005 to December 2007. Distinct dry (about 260 km2) and wet seasons (about 910 km2) ranges were observed, with connecting corridors (north-eastern corridor: about 90 km long, about 2-7 km wide; southern corridors: about 10-20 km long, about 2-3 km wide). The dry season range corresponded with Marsabit evergreen forest, while the wet season range matched with dry deciduous lowland shrubs. The ranging elephants moved at speed of about 0.2-20 kmh−1. Bachelor herds moved faster than female family herds. Elephants moved fast during the intermediate and wet seasons than during the dry season. The speed of ranging elephants was over 1 kmh−1 in the corridor areas and about 0.2 to less than 1 kmh−1 in the non-corridor areas. Expansion of settlements towards corridor areas needs to be controlled to avoid future blocking of connectivity between wet and dry season elephant ranges.

Résumé

Nous avons étudié les schémas spatiaux des éléphants dans l’aire protégée de Marsabit, au nord-est du Kenya, pour évaluer le domaine vital des hardes de mâles et des hardes matriarcales à différentes saisons, et pour identifier les zones qui sont, ou pas, des corridors. Nous avons récolté des données pour cinq hardes de mâles et quatre hardes matriarcales équipées de colliers émetteurs reliés par satellite à un système de positionnement mondial, et nous les avons suivies de novembre 2005 à décembre 2007. Nous avons observé des domaines distincts de saison sèche (environ 260 km²) et de saison des pluies (environ 910 km²) ainsi que les corridors qui les relient (corridor du nord-est : près de 90 km de long, entre 2 et 7 km de large environ ; corridors du sud : entre 10 et 20 km de long, de 2 à 3 km de large). Le domaine vital de saison sèche correspondait à la forêt sempervirente de Marsabit, tandis que celui de saison des pluies correspondait à des arbustes décidus secs de plaine. Les éléphants se déplaçaient à une vitesse comprise entre 0,2 et 20 km/h. Les hardes de mâles allaient plus vite que les familles de femelles. Les éléphants se déplaçaient plus vite à l’entre-saison et en saison des pluies qu’en saison sèche. La vitesse des éléphants en mouvement était de plus d’un km/h dans l’étendue des corridors et elle variait de 0,2 à moins d’un km/h dans les zones qui ne faisaient pas partie des corridors. Il faut contrôler les extensions vers les aires qui servent de corridors pour éviter tout futur blocage de la connectivité entre les espaces vitaux de saison sèche et de saison des pluies.