SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • gorilla;
  • growth rate;
  • human disturbance;
  • monitoring;
  • population;
  • social structure

Abstract

The mountain gorillas (Gorilla beringei beringei) of the Virunga Volcanoes Range of Rwanda, Uganda, and the Democratic Republic of Congo are one of the most endangered ape populations in the world. Following a dramatic decline during the 1960s, and relative stability in the 1970s, the population steadily increased during the 1980s. Due to political instability and war, a complete census had not been conducted since 1989. Here we compare the results of a complete census using the ‘sweep method’ conducted in 2003 with those from a monitoring program, to estimate the size and distribution of the gorilla population. A total of 360 gorillas were counted from census measurements and known habituated groups. Based on quantitative assessments of the census accuracy, we calculated that an additional 20 gorillas were not counted, leading to an estimated population of 380 individuals, and a 1.15% annual growth rate since 1989. The Ranger Based Monitoring programme yielded similar results. The encouraging results must be viewed with caution, however, because the growth was concentrated almost entirely in one section of the Virungas. Additionally, the distribution of gorilla groups was negatively correlated with the frequency of human disturbances, which highlights the need to continue strengthening conservation efforts.

Résumé

Les gorilles de montagne Gorilla gorilla beringei de l’aire de répartition des Volcans Virunga, au Rwanda, en Ouganda et en République Démocratique du Congo, sont une des populations de grands singes les plus menacées du monde. Après un déclin dramatique dans le courant des années 1960, et une stabilité relative dans les années 1970, la population s’est fermement reconstituée au cours des années 1980. Mais en raison de l’instabilité politique et de la guerre, il n’y avait plus eu de recensement total depuis 1989. Nous comparons ici les résultats d’un recensement complet effectué en 2003 par la méthode du balayage topologique (sweep method) avec ceux d’un programme de suivi, afin d’estimer la taille et la distribution de la population de gorilles. Nous avons dénombré un total de 360 gorilles en reprenant les chiffres du recensement et ceux des groupes habitués connus. En nous basant sur l’évaluation quantitative de la précision du recensement, nous avons calculé que 20 gorilles supplémentaires n’avaient pas été comptés, ce qui porte l’estimation à 380 individus et signifie un taux de croissance annuel de 1,15% depuis 1989. Le Programme de Suivi basé sur les gardes a obtenu des résultats comparables. Pourtant, ces résultats encourageants doivent être interprétés avec prudence étant donné que la croissance s’est presque entièrement concentrée sur une seule section des Virunga. De plus, la distribution des groupes de gorilles était négativement liée à la fréquence des perturbations humaines, ce qui souligne la nécessité de poursuivre le renforcement des mesures de conservation.