Get access

Spatial variations in the composition and abundance of zooplankton in the Bahir Dar Gulf of Lake Tana, Ethiopia

Authors


*E-mail: osonduakoma@yahoo.com

Abstract

The zooplankton in the littoral and open water zones of Bahir Dar Gulf, Lake Tana, collected in June and July 2007, were investigated using basic statistical measurement of diversity indices and one way analysis of variance to characterize the zooplankton fauna, with respect to its composition, abundance and spatial distribution patterns. The zooplankton composition was typical of a tropical freshwater lake, with a total of 44 species made up of sixteen rotifers, sixteen c1adocerans and twelve copepods and their developing stages in the following order of dominance; Rotifera > Cladocera > Cylopoida > Calanoida. Variation in spatial distribution was noticeable, the abundance of zooplankton was significantly higher (P < 0.05) at the littoral zone (Stations 2 and 3) than the open water (Station 1) as a result of the preponderance of the small-bodied nauplii stages, small rotifers and c1adocerans particularly Bosmina longirostris. Species richness, evenness, and diversity also increased as abundance increased in the littoral zones of the lake. The rotifers, particularly the brachionids Keratella and Brachionus spp., which are considered good indicators of lake trophic status constituted the dominant zooplankton group in terms of abundance and diversity, thus indicating that the lake has a high fisheries potential.

Résumé

Le zooplancton des berges et des eaux ouvertes du golfe de Bahir Dar, récolté en juin et juillet 2007 dans le lac Tana, a étéétudié en utilisant des indices de mesures statistiques de base et une analyse de la variance à une voie, pour caractériser la faune du zooplancton, tant au point de vue de la composition que de l’abondance et du schéma de distribution spatiale. La composition du zooplancton était typique d’un lac d’eau douce tropical, avec un total de 44 espèces réparties entre 16 rotifères, 16 cladocères et 12 copépodes à différents stades de développement dans l’ordre de prépondérance qui suit : Rotifères > Cladocères > Cylopoïdes > Calanoïdes. Il y avait une variation notable de la distribution spatiale : l’abondance de zooplancton était significativement plus grande (< 0.05) dans la zone littorale (Stations 2 et 3) qu’en haute eau (Station 1), suite à la prépondérance des petits corpuscules comme les stades nauplius, les petits rotifères et cladocères, et particulièrement Bosmina longirostris. La richesse en espèces, l’uniformité et la diversité augmentaient aussi en même temps que l’abondance dans les zones littorales du lac. Les rotifères, et particulièrement Keratella et Brachionus spp., qui sont considérés comme de bons indicateurs du statut trophique du lac étaient le groupe de zooplancton dominant en termes d’abondance et de diversité, ce qui indique que le lac a un fort potentiel piscicole.

Ancillary