SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Cameroon;
  • lion population decline;
  • retaliatory killings

Abstract

Lion populations in West and Central Africa are small and fragmented. In areas where park management is weak, threats will likely facilitate the extinction of the lion. Wildlife management requires knowledge of the population estimate. The population of lions in Waza National Park (Waza NP) was assessed by individual identification of members in the population. The population was assessed to comprise of 14–21 adult individual lions. The age structure was skewed towards adults; cubs comprised 22% of all lions identified while the sex ratio was 1 : 3. Two out of four collared lions were lost to illegal, retaliatory killings within 1 year; and probably two more males and one more female were also killed during this period. The lion population appears to have declined during the last 5 years with six lions dying per year, which is at a much higher rate than observed in the previous decades. Human-livestock pressure has increased tremendously in this period, resulting to frequent human-lion conflicts. To ensure the survival of the lion in Waza NP and in the entire region, management needs to intensify efforts to mitigate the pressure from humans and their livestock.

Résumé

Les populations de lions d’Afrique centrale et de l’Ouest sont petites et fragmentées. Dans les régions où la gestion des parcs est médiocre, des menaces risquent de faciliter d’extinction des lions. La gestion de la faune sauvage exige de connaître l’estimation des populations. On a évalué la population de lions du Parc National de Waza (PN Waza) en identifiant individuellement ses membres. On a estimé que cette population comptait de 14 à 21 adultes. La structure d’âge était biaisée en faveur des adultes; les lionceaux représentaient 22% de tous les lions identifiés et le sex-ratio était de 1/3. Deux des quatre lions équipés d’un collier émetteur furent tués illégalement en un an, en guise de représailles; deux autres mâles et une autre femelle furent aussi tués pendant cette période. La population de lions semble avoir décliné au cours des cinq dernières années, avec la mort de six lions par an, ce qui est un rythme beaucoup plus rapide que celui observé au cours des décennies précédentes. La pression des hommes et du bétail a terriblement augmenté pendant cette période, ce qui a entraîné de fréquents conflits entre hommes et lions. Pour garantir la survie des lions dans le PN Waza et dans toute la région, la gestion doit intensifier ses efforts pour atténuer la pression des hommes et de leur bétail.