SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • African lion;
  • faecal DNA;
  • isolated population;
  • noninvasive sampling

Abstract

Studies have shown that lion (Panthera leo) populations in West Africa are small, isolated and fragmented. In Nigeria, lions have disappeared from unprotected areas and are nowadays found only in parks and reserves where these populations may still decline. It is therefore urgent to obtain reliable estimates of population sizes at different localities. Direct observational surveys may either fail to count all individuals or count some individuals repeatedly and are therefore associated with unknown levels of estimation errors. More accurate estimates can be obtained if direct counting is combined with DNA-based individual identification. As lions are difficult to identify individually, presented here is a method that can be a valuable addition to the existing census methods.

Résumé

Des études ont montré que les populations de lions Panthera leo d’Afrique de l’Ouest sont petites, isolées et fragmentées. Au Nigeria, les lions ont disparu des zones non protégées et ne se trouvent plus aujourd’hui que dans des parcs et des réserves où leurs populations peuvent d’ailleurs encore décliner. Il est donc urgent d’avoir des estimations fiables de la taille des populations en différents endroits. Les études par observations directes risquent de ne pas réussir à compter tous les individus ou, à l’opposé, d’en compter certains plusieurs fois, et on les associe dès lors de niveaux d’erreur d’estimation inconnus. On peut obtenir des estimations plus précises si les comptages directs sont combinés avec des identifications individuelles basées sur des analyses d’ADN. Comme les lions sont difficiles à identifier individuellement, voici présentée ici une méthode qui peut être un ajout intéressant aux méthodes de recensement existantes.