Ecological determinants of herd size in the Thornicroft’s giraffe of Zambia

Authors


E-mail: fbercovitch@gmail.com

Abstract

Ecological factors have a pervasive impact on animal population sizes and the structure of their social systems. In a number of ungulate species, predator pressure exerts a major influence on group size. Given that giraffe (Giraffa camelopardalis) live in an extremely flexible social system, and that breeding is nonseasonal, they are an ideal species for examining how ecological variables contribute to fluctuations in herd size. We present an analysis of 34 years of data on a population of Thornicroft’s giraffe (G. c. thornicrofti Lydekker 1911) that reveal how herd size changes with season and habitat. Sex differences in herd size were apparent, with bulls often travelling as singletons, whereas cows were generally observed with conspecifics. Herds were larger during the wet than dry season, but herd size changed in a parallel fashion across habitats. Giraffe herds were smaller in woodland and thicket areas than in open habitats, regardless of season. We suggest that the regular fluctuations in herd size among giraffe indicate a fission/fusion social system embedded within a larger social community. We conclude that changes in herd size among giraffe reflect a dynamic process regulated by individuals adjusting the number of associates based upon an interaction of foraging, reproductive, social and antipredator strategies.

Résumé

Les facteurs écologiques ont un effet généralisé sur la taille des populations animales et sur la structure de leurs systèmes sociaux. Chez un certain nombre d’espèces d’ongulés, la pression des prédateurs exerce une influence majeure sur la taille des groupes. Étant donné que la girafe Giraffa camelopardalis vit dans un système social extrêmement flexible, et que la reproduction n’y est pas saisonnière, c’est une espèce idéale pour examiner comment des variables écologiques contribuent aux fluctuations de la taille de la harde. Nous présentons une analyse couvrant 34 années de données sur une population de girafes de Thornicroft, G. c. thornicrofti Lyddeker 1911, qui révèle comment la taille de la harde change avec les saisons et l’habitat. La différence des sexes dans la taille des hardes était visible, les mâles voyageant souvent en solitaires alors que les femelles étaient généralement observées avec des congénères. Les hardes étaient plus grandes en saison des pluies qu’en saison sèche, mais la taille des hardes changeait, dans le même temps, selon les habitats. Les hardes de girafes étaient plus petites en forêt et dans les zones arbustives que dans les habitats ouverts, quelle que soit la saison. Nous suggérons que, chez les girafes, la taille des hardes indique une fission/fusion du système social ancré dans une communauté sociale plus large. Nous concluons que les changements de taille de hardes chez les girafes reflètent un processus dynamique régulé par des individus qui ajustent le nombre de leurs associés selon une interaction des stratégies alimentaires, reproductives, sociales et défensives contre les prédateurs.

Ancillary