SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • eutrophic;
  • extinction coefficient;
  • Lake Kachera;
  • Lake Mburo

Abstract

Lake Mburo and Lake Kachera are shallow, eutrophic lakes in mid-western Uganda. Lake Mburo recorded higher values of Secchi and eutrophic depths and lower extinction coefficient (k) values. The lakes showed a ‘red shift’ phenomenon in maximum light transmission. The average values of electrical conductivity in Lake Mburo and Lake Kachera were 136 and 244 μS cm−1, respectively. The pH values indicated high photosynthetic activity. Dissolved oxygen concentration averaged 6.9 and 7.8 mg l−1 in Lake Mburo and Lake Kachera, respectively. The lakes had high total nitrogen (TN) : total phosphorus (TP) ratios averaging 200 and 280 in Lake Mburo and Lake Kachera, respectively. The lakes are dominated by cyanobacterial blooms that reduce light penetration to less than 1 m. Lake Mburo had a lower algal biomass than Lake Kachera. Chlorophyll a concentrations correlated positively (r = 0.73, P < 0.05) with the extinction coefficient in Lake Mburo but not in Lake Kachera. The correlations between chlorophyll a and TN and TP were also high. Both lakes recorded high primary productivity, Lake Mburo showing higher values. The study highlighted the need to investigate the organism–community interrelationships in the two water bodies.

Résumé

Le lac Mburo et le lac Kachera sont des lacs eutrophiques, peu profonds, de l’ouest de l’Ouganda. Le lac Mburo enregistre des valeurs Secchi et de profondeur eutrophiques plus hautes et de coefficient d’extinction (k) plus basses. Les lacs présentent un phénomène de « red shift »dans la transmission lumineuse maximale. Les valeurs moyennes de la conductivitéélectrique étaient respectivement 136 μS cm−1 et 244 μS cm−1 pour le lac Mburo et le lac Kachera. Les valeurs de pH indiquent une forte activité photosynthétique. Les concentrations d’oxygène dissous étaient respectivement de 6,9 mg l−1 et de 7,8 l−1 dans les lacs Mburo et Kachera. Les lacs avaient des rapports TN/TP qui étaient en moyenne de 200 et de 280 dans les lacs Mburo et Kachera, respectivement. Les lacs sont dominés par des nappes de cyanobactéries qui réduisent la pénétration de la lumière à moins d’un mètre. Le lac Mburo avait une biomasse d’algues plus faible que le lac Kachera. La concentration en chlorophylle aétait positivement liée (r = 0,73, P < 0,05) avec le coefficient d’extinction dans le lac Mburo mais pas dans le lac Kachera. La corrélation entre la chlorophylle a et TN et TP était aussi élevée. Les deux lacs enregistrent une forte productivité primaire, mais les valeurs sont plus élevées dans le lac Mburo. L’étude a souligné le besoin d’investiguer les interrelations dans la communauté des organismes des deux plans d’eau.