SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Acacia;
  • diversity;
  • in situ;
  • occurrence;
  • richness;
  • Uganda

Abstract

The aim of the study was to map the distribution of Acacia senegal and its infraspecific taxa in Uganda and predict its suitable range of occurrence based on climatic factors. The distribution of the infraspecific taxa was analysed for richness, diversity, turnover and reserve selection. Regression analysis was performed to understand the relationship between distribution of the species and climatic variables. Georeferenced species occurrence points were superimposed over temperature and vapour maps. Areas with highest taxa richness, diversity and turnover were mapped and found in the Lake Kyoga basin. The species shows preference for the northern region of the study area with dissimilar climatic pattern from the southern region and the superimposition supported findings. Variety kerensis exhibited narrower climatic, altitudinal and distribution range preference. Temperature seasonality, maximum temperature of warmest month, temperature annual range, mean temperatures of warmest and driest quarters had the highest coefficients of determination (r2 > 0.7) hence most important in influencing species distribution. The most appropriate locations for in situ conservation and for germplasm collection to ensure maximum diversity is secured are found in Wabisi-Wajala, Kiula, Kyalubanga, Bajo, Kasagala, Kabwika-mujwalanganda, Maruzi, Moroto and Napak Central Forest Reserves. The study recommends ecological studies to understand status of A. senegal.

Résumé

Le but de cette étude était de cartographier la distribution d’Acacia senegal et de ses taxons infraspécifiques en Ouganda et de prédire quel habitat est le plus approprié en fonction des facteurs climatiques. La distribution des taxons infraspécifiques fut analysée pour la richesse, la diversité, le turn-over et la sélection de réserve. Une analyse de régression fut réalisée pour comprendre la relation entre la distribution de l’espèce et des variables climatiques. Des points géoréférencés d’occurrence de l’espèce furent superposés sur des cartes de température et de vapeur. On a cartographié les endroits où la richesse des taxons, leur diversité et leur turn-over sont les plus élevés et ils se trouvent dans le Bassin du Lac Kyoga. L’espèce marque une préférence pour la partie nord de la zone d’étude qui présente un schéma climatique différent de la région sud, et la superposition confirme ces résultats. La variétékerensis présente une préférence climatique, altitudinale et de distribution plus étroite. La saisonnalité des températures, la température maximale du mois le plus chaud, la variation annuelle de la température, la température moyenne des trimestres les plus chauds et les plus secs avaient les coefficients de détermination les plus élevés (r2 > 0,7), ceux qui étaient donc les plus importants pour leur influence sur la distribution de l’espèce. Les sites les plus appropriés pour la conservation in situ et pour la collecte de germoplasme, pour s’assurer qu’un maximum de diversité est sécurisé, se trouvent dans les réserves forestières de Wabisi-Wajala, Kiula, Kyalubanga, Bajo, Kasagala, Kabwika-Mujwalanganda, Maruzi, Moroto et Napak. L’étude recommande de faire des recherches écologiques afin de bien comprendre le statut d’A. senegal.