Get access

Fine-scale movements and use of space by spotted hyaena (Crocuta crocuta) on Ongava Game Reserve, Namibia

Authors


E-mail: ks@ongava.com

Abstract

We deployed Global Positioning System (GPS) collars on spotted hyaena, Crocuta crocuta, on Ongava Game Reserve in northern Namibia. We analysed the movement profiles recorded from three periods of fine temporal scale (15 min interval) GPS data – dry season data from a sub-adult female (36 days) and a lactating adult female (54 days), and wet season data from the same adult female (55 days). The hyaenas both had similar daily activity patterns – at rest between 12.00 and 18.00 hours, with a peak of activity in the 2-h period around sunrise. They exhibited one or two active periods each night, travelling up to 30 km and being active for up to 10 h. Daily rest sites were widely distributed across the reserve, typically located on elevated ground and never revisited on consecutive days. In the dry season, both hyaenas made extensive use of the reserve, plus adjacent areas in Etosha National Park (sub-adult home range 240 km2, adult home range 366 km2). The wet season data for the adult female showed a significant reduction of space used (home range 232 km2). However, their utility distributions showed a nonuniform use of space, with multiple areas of high-density utilization located away from open terrain.

Résumé

Nous avons placé des colliers GPS sur des hyènes tachetées Crocuta crocuta dans la Réserve de Faune d’Ongava, dans le nord de la Namibie. Nous avons analysé le profil des déplacements enregistrés pendant trois périodes de données GPS à fine échelle temporelle (intervalles de 15 mins) – en saison sèche pour une femelle sub-adulte (pendant 36 jours) et une femelle adulte allaitante (54 jours), et en saison des pluies pour la même femelle adulte (55 jours). Les deux hyènes présentaient un schéma d’activité comparable – au repos entre 12.00 et 18.00 hours, avec un pic d’activité durant la période de deux heures qui entoure le lever du soleil. Elles présentaient une ou deux périodes actives chaque nuit, parcourant jusqu’à 30 km et restant actives jusqu’à ten heures d’affilée. Les sites de repos diurnes étaient dispersés largement dans toute la réserve et se situaient typiquement à des endroits surélevés, et ils n’étaient jamais revisités les jours suivants. En saison sèche, les deux hyènes ont intensément fréquenté la réserve en plus de zones voisines dans le Parc National d’Etosha (aire de dispersion de 240 km2 pour la femelle sub-adulte et de 366 km2 pour l’adulte). Les données de saison des pluies pour la femelle adulte ont révélé une réduction significative de l’espace fréquenté (aire de dispersion de 232 km2). Cependant, les distributions utiles montraient une utilisation non uniforme de l’espace, avec de nombreuses zones de forte utilisation situées loin des espaces ouverts.

Ancillary