SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • climate;
  • morphology;
  • parks;
  • structure;
  • Vitellaria paradoxa C. F. Gaertn;
  • West Africa

Abstract

The ecological adaptation of shea butter trees was assessed based on their dendrometric and production traits in four shea butter tree parks occurring in different climatic zones of Bénin. A total of 99 rectangular plots of 50 × 30 m were established within the four parks according to a random sampling scheme. In each plot, all trees with a diameter at breast height (dbh) >10 cm were inventoried and measured for stem and crown diameters, and total height. The production of 120 productive shea butter trees was quantified. Collected data were used to compute structural parameters for each park. Moreover, stem diameter and height structures of the trees were established. Principal component analysis was performed on the dendrometric variables, and the first three components were correlated with the climatic parameters. Results revealed significant differences between parks in most of the dendrometric and production parameters of shea butter trees. For all the four parks, stem diameter and height structures present a Gaussian shape with left dissymmetry. In the Guinean zone, shea butter trees develop large crowns but produce little quantities of fruits, whereas in the Sudanian regions, the opposite trend was observed.

Résumé

L’adaptation écologique des arbres à karité a étéévaluée en en considérant leurs caractéristiques dendrométriques et de production dans quatre dans quatre parcs à karité situés dans des zones climatiques différentes au Bénin. Au total, 99 placeaux rectangulaires de 50 × 30 m furent établies dans les quatre parcs selon un schéma d’échantillonnage aléatoire. Dans chaque parcelle, tous les arbres dont le diamètre à 1,3 m du sol est supérieur à 10 cm ont été inventoriés et mesurés en diamètre du tronc et de la couronne ainsi qu'en hauteur totale. On a aussi quantifié la production de 120 arbres à karité productifs. Les données collectées ont permis de calculer des paramètres structuraux pour chaque parc. De plus, on a établi les structures en diamètre et en hauteur des d’arbres. Une Analyse en composantes principales fut réalisée sur les variables dendrométriques, et les trois premières composantes furent mises en relation avec les paramètres climatiques. Les résultats obtenus ont montré des différences significatives entre parcs pour la plupart des paramètres dendrométriques et de production des arbres à karité. Pour les quatre parcs, les structures en diamètre et en hauteur des arbres présentent une courbe de Gauss avec une dissymétrie gauche. Dans la zone guinéenne, les arbres à karité développent de larges couronnes mais produisent de petites quantités de fruits alors que dans les régions soudaniennes, on observe une tendance inverse.