Get access

The effect of frugivory on postdispersal seed removal and germination in the pantropical forest tree Antiaris toxicaria Leschenault

Authors


E-mails: bokankam@yahoo.com; brightkankam@gmail.com

Abstract

The quality of seed treatment by frugivores has an effect on seed removal after dispersal, seed germination and tree recruitment. We provide information on postdispersal seed removal, germination and subsequent recruitment in tropical forest tree species Antiaris toxicaria in Ghana. We tested whether postdispersal seed removal and germination rates were differentially affected by the following seed treatments: seeds that were spat out by monkeys with all fruit pulp removed and spitting seeds with fruit pulp partially removed as observed in some birds and bats. We used seeds of intact ripened fruits as control. Frugivore seed treatment and distance from bole affected seed removal patterns, whereas intact seeds were significantly removed from all seed stations. The germination success was greater for seeds that were spat out by monkeys and poor for seeds with fruit pulp partially removed and intact fruits. More recruits were recorded at the edge of the adult A. toxicaria canopy radius. There was weak relationship (r2 = 0.042) between the number of recruits and distance away from the adult tree. Results suggest that the subsequent recruitment in tropical forest tree species may be enhanced by some frugivore fruit-handling behaviour where fruit pulp is removed from the seeds without destroying the seeds.

Résumé

La qualité du traitement des graines par les frugivores a un effet sur la disparition des graines après dispersion, sur leur germination et sur le recrutement des arbres. Nous donnons des informations sur le déplacement et la germination des graines après leur dispersion et sur le recrutement subséquent des arbres de l’espèce tropicale Antiaris toxicaria, au Ghana. Nous avons vérifié si les taux d’enlèvement et de germination des graines après dispersion était affecté différemment par les traitements suivants : des graines recrachées par des singes après enlèvement complet de la pulpe et des graines rejetées avec la pulpe partiellement enlevée, comme c’est le cas avec certains oiseaux et chauves-souris. Nous avons utilisé des graines de fruits murs intacts comme contrôles. Le traitement des graines par les frugivores et la distance par rapport à l’arbre affectaient le schéma de disparition des graines alors que les semences intactes étaient significativement enlevées de toutes les stations de production. Le succès de la germination était plus grand pour les graines qui avaient été recrachées par des singes et médiocre pour les graines desquelles la pulpe était partiellement retirée et celles des fruits intacts. On a enregistré plus de recrus à la limite du rayon couvert par la canopée des A. toxicaria adultes. Il existait une faible relation (r2 = 0.042) entre le nombre de recrus et la distance par rapport à l’arbre adulte. Les résultats suggèrent que le recrutement d’arbres d’espèces tropicales peut être amélioré par le traitement apporté par certains frugivores, qui enlèvent la pulpe des fruits sans détruire les graines qui s’y trouvent.

Ancillary