SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Ficus;
  • fruiting phenology;
  • Kalinzu tropical forest;
  • trees;
  • Uganda

Abstract

The study determined the abundance and species composition of fig trees that fruited in the different forest types of Kalinzu Forest Reserve (KFR), Uganda. It also assessed the seasonal variations in abundance and species composition of the fig trees, the relationships between the fruiting patterns and rainfall and the figs’ inter- and intraspecific patterns of fruiting episodes. Sixteen fig species represented by 515 individuals were monitored monthly from December 2007 to January 2010. Most individuals and species that fruited were in the secondary forest types (the Musanga- and Parinari-dominated secondary forests) and abundances of individuals of the different species were significantly associated with particular forest types. One colonizing species (Ficus sur) was the most abundant species that fruited and was mostly recorded in the secondary forests. Species composition and abundances of trees that fruited varied seasonally, and only the abundances of two canopy species (Ficus lingua and Ficus sansibarica) were significantly related with monthly rainfall. Most species experienced at least four fruiting phases, and F. sur displayed the longest episode covering 22 months. The results suggest that the past intensive logging in KFR promoted the regeneration of a diversity of fig species, and most species generally experience community-wide asynchronous fruiting.

Résumé

Cette étude a déterminé l’abondance et la composition des espèces de figuiers qui fructifient dans les différents types forestiers de la Réserve Forestière de Kalinzu, en Ouganda. Elle a aussi évalué les variations saisonnières de l’abondance et de la composition en espèces des figuiers, les relations entre leurs schémas de fructification et les chutes de pluie et les schémas intra- et interspécifiques des épisodes de fructification. Entre décembre 2007 et janvier 2010, nous avons suivi tous les mois 515 arbres représentant 16 espèces. La plupart des individus et des espèces qui fructifiaient se trouvaient dans des types forestiers secondaires (des forêts secondaires dominées par Musanga et Parinari), et l’abondance des individus des différentes espèces était significativement liée à des types forestiers particuliers. Une espèce colonisatrice (Ficus sur) était l’espèce fructificatrice la plus abondante enregistrée dans les forêts secondaires. La composition et l’abondance des espèces d’arbres qui fructifiaient variaient selon la saison, et seule l’abondance de deux espèces de la canopée (Ficus lingua and Ficus sansibarica) était significativement liée aux chutes de pluies mensuelles. La plupart des espèces présentaient au moins quatre phases de fructification, et F. sur présentait le plus long épisode, s’étendant sur 22 mois. Les résultats suggèrent que les coupes de bois intensives qui ont eu lieu dans la RFK ont favorisé la régénération de toute une diversité d’espèces de figuiers et que, dans toute la communauté d’arbres, la plupart des espèces connaissent généralement une fructification asynchrone.