SEARCH

SEARCH BY CITATION

Keywords:

  • Castilleae;
  • inflorescence;
  • Moraceae;
  • obligate mutualism;
  • reproductive success

Abstract

The efficacy of pollination biology of Mesogyne insignis is poorly known in fragmented forests of Amani Nature Reserve. This study was conducted to determine the effect of forest fragmentation on potential pollinators of this endangered species. Three intact forests and three forest fragments were selected for this study, the intact forests serving as control. Visual observation of insects visiting inflorescences, insect trapping and pollinator exclusion experiments were the methods employed in assessing pollination. Most members of the solitary bee genus Megachile were found to be potential pollinators of M. insignis. Diversity of pollinators was significantly higher in intact forests than in forest fragments. Overall, the total number of fruits set was significantly higher in intact forests than in forest fragments, perhaps a reflection of the higher diversity and abundance of potential pollinators in an intact forest. The pollination system of M. insignis is generalist in terms of systematic group of pollinators, and forest fragmentation may have significant impact on this pollination pattern. A similar study should be conducted in other Eastern Arc Mountains where M. insignis grows to find out whether the potential pollinators are similar or not.

Résumé

On sait peu de choses de l’efficacité de la biologie de la pollinisation de Mesogyne insignis dans les forêts fragmentées de la Réserve Naturelle d’Amani. Cette étude a été réalisée pour déterminer l’effet de la fragmentation forestière sur des pollinisateurs potentiels de cette espèce menacée. Nous avons choisi pour cette étude trois forêts intactes et trois fragments forestiers, les premières servant de témoins. Pour évaluer la pollinisation, nous avons employé les méthodes suivantes : l’observation directe des insectes visitant les inflorescences, des pièges à insectes et des expériences d’exclusion de pollinisateurs. On a découvert que la plupart des membres du genre d’abeille solitaire Megachileétaient des pollinisateurs potentiels de M. insignis. La diversité des pollinisateurs était significativement plus élevée dans les forêts intactes que dans les forêts fragmentées. En général, le nombre total de fruits formés était significativement plus élevé dans les forêts intactes que dans les forêts fragmentées, ce qui reflète peut-être la diversité et l’abondance plus grandes des pollinisateurs potentiels dans une forêt intacte. Le système de pollinisation de M. insignis est généraliste pour ce qui est des groupes systématiques des pollinisateurs, et la fragmentation des forêts peut avoir un impact significatif sur ce schéma de pollinisation. Il faudrait réaliser une étude similaire dans d’autres montagnes de l’Arc oriental où pousse M. insignis pour voir si les pollinisateurs potentiels sont semblables ou pas.