Trends in populations of elephant and other large herbivores in Gonarezhou National Park, Zimbabwe, as revealed by sample aerial surveys

Authors


Correspondence: Email: faykevin@zol.co.zw

Abstract

For 30 years, regular aerial surveys in Zimbabwean protected areas were funded, designed and executed primarily to estimate elephant numbers. Other large herbivores were recorded, even though some species were not easily seen from the air in savannah woodlands. Population estimates for species other than elephant provided indices of abundance that could be used to determine temporal trends in population size. This study tests for significant trends in the abundance of large herbivores in Gonarezhou National Park, assuming that data from aerial sample surveys designed for elephant also provide accurate estimates of real trends in the populations of other herbivores. For each species, the exponential rate of population change was calculated using weighted regression, with the variance of this rate based on the sampling variances of the population estimates. Significant population trends were detected for eight species. Before the 1992 drought, elephant number was held approximately constant by frequent culls, but afterwards, it increased at a mean annual rate of 6.2% (confidence limits 4.0% and 8.6%). Elephants in cow herds increased at 7.3%, significantly faster than elephants in bull herds (−0.5%). Buffalo, eland, kudu, nyala, waterbuck, wildebeest and zebra all increased in number, after population declines during the drought.

Résumé

Pendant 30 ans, les études aériennes faites au Zimbabwe ont été financées, conçues et réalisées avant tout pour estimer le nombre d'éléphants. D'autres grands herbivores ont aussi été notés, même si certaines espèces n'étaient pas faciles à détecter d'en haut dans les forêts de savane. Les estimations de populations pour des espèces autres que l'éléphant ont donné des indices d'abondance qui pourraient servir à déterminer les tendances de la taille des populations dans le temps. Cette étude recherche des tendances significatives de l'abondance des grands herbivores du Parc National de Gonarezhou, en posant l'hypothèse que les études d'échantillonnage aériens conçues pour des éléphants donnent aussi des estimations correctes des tendances réelles des populations d'autres herbivores. Pour chaque espèce, le taux exponentiel de changement de population fut calculé en utilisant une régression pondérée, la variance de ce taux étant basée sur les variances d'échantillonnage des estimations de population. Des tendances de population significatives furent détectées pour huit espèces. Avant la sécheresse de 1992, le nombre d'éléphants était gardé à peu près constant grâce à de fréquents abattages, mais ensuite il a augmenté à un taux annuel moyen de 6,2% (limites de confiance : 4,0% et 8,6%). Le nombre d'éléphants des groupes de femelles a augmenté de 7,3%, significativement plus vite que dans les groupes de mâles (- 0,5%). Les nombres de buffles, élands, kudus, nyalas, waterbucks, gnous et zèbres ont tous augmenté après les déclins de population observés pendant la sécheresse.

Ancillary