SEARCH

SEARCH BY CITATION

Abstract

The synthetic seismogram is a geophysical instrument. Examples taken from several areas are presented in order to define this tool and to show how it may be utilised in all stages of the prospection.

The synthetic seismogram translates the stratigraphic information obtained from exploration wells into seismic terms; it therefore deserves to be taken into consideration when choosing the methods to be employed for solving a given problem.

The synthetic seismogram enables one to know the limitations imposed by the reflecting power of the different subsurface layers. The knowledge of these limitations, combined with an understanding of the difficulties inherent in the surface conditions, helps to determine the frame in which the survey and the interpretation must be set.

During the actual survey the synthetic seismogram illuminates somehow the work of the seismologist. It is a reference base which defines the correlation criteria which permit him to analize the real traces and, at the same time, to increase their resolving power.

The methods of utilisation are examined both with respect to the field work (attempts to determine the technique to be used in any area by reference to the synthetic traces; determination of the volume control; choice of filters) and in the field of interpretation (identification and picking of reflections; analysis of the signals in order to obtain stratigraphic information from them; study of the character of reflections on a regional scale and density of the synthetic seismograms to be made in any region; re-evaluation of the information contained in old seismic records).

Sommaire

Le film synthétique est un unstrument géophysique. Des exemples empruntés â diverses régions sont présentés dans le but de définir l'outil et de montrer comment celui-ci peut être utiliséà tous les stades de la prospection.

Le film synthétique traduit en termes sismiques les données stratigraphiques recueillies dans les sondages d'exploration; à ce titre, il mérite d'être pris en considération lorsqu'il s'agit de choisir la méthode et les moyens à mettre en oeuvre pour résoudre un problème déterminé.

Le film synthétique permet, en effet, de connaître les limites imposées par le pouvoir réflecteur des diverses tranches de terrain. La connaissance de ces limites, jointe à l'appréciation des difficultés inhérentes aux conditions de surface, peut donc aider à fixer le cadre dans lequel doivent s'insérer les recherches et l'interprétation.

Au cours de la prospection proprement dite, le film synthétique „éclaire” en quelque sorte le travail du sismicien. C'est une base de référence ou sont définis les critères de corrélation qui lui permettront d'analyser les traces réelles et, par là même, d'accroître leur pouvoir de résolution.

Les modes d'utilisation sont examinés à la fois sur le plan de la mise en oeuvre (essais ayant pour but de déterminer la technique à utiliser dans une région par référence aux traces synthétiques; détermination des réglages de gain à l'enregistrement; choix des filtres) et dans le domaine de l'interprétation (identification et pointé des réflexions; analyse des signaux pour en dégager le contenu stratigraphique; étude du caractère des réflexions à l'échelle régionale, densité des films synthétiques à réaliser dans une région; réévaluation de l'information contenue dans les enregistrements anciens).

L'introduction du film synthétique dans le travail des équipes sismiques apparaît d'autant plus nécessaire qu‘il constitue un élément de choix pour enrichir les connaissances du sismicien et guider son action.