Les minerais de fer de l'Ordovicien inférieur du bassin de Bretagne-Anjou, France*

Authors

  • JEAN-JACQUES CHAUVEL

    1. Institut de Géologie, Université de Rennes, B.P. 25A, 35031 Rennes-Cedex, France et C.N.R.S.: Laboratoire associé nd́ 174 et RCP nd́ 240
    Search for more papers by this author

  • *

    Publié avec l'autorisation de la Société des Mines de Fer de Saint-Pierremont.

RÉSUMÉ

Les ressources en mineral de fer du bassin de Bretagne-Anjou proviennent essentiellement de quatre couches de mineral sédimentaire situées dans le grès armoricain (Arénig). Les paragenèses les plus fréquentes réunissent le quartz, la magnétite, la sidérite et des silicates (bavalite, stipnomélane). La paragenèse à hématite et la paragenése à pyrite sont plus rares. L'étude pétrographique permet en outre de définir deux types de minerais: un type à allochems et un type sans allochems.

L'examen des variations de paragenèses et de puissance des couches de minerai permet de reconstituer en partie l'histoire de la sédimentation ferrifère: le fer est mis en solution sur les reliefs cadomiens émergés. Lors de la transgression paléozoïque le fer parvient dans le bassin de sédimentation qui est peu profond et encombré d'iîles et de hauts-fonds. Suivant les conditions locales le fer précipite alors soit sous ses formes oxydées (magnétite, hématite), soit sous ses formes réduites (bavalite, sidérite, pyrite). Les facteurs essentiels de la différenciation des paragenèses sont l'épaisseur de la tranche d'eau, l'agitation de l'eau et la teneur du sédiment en matiére organique. Dans certains cas un phénomène de concrétionnenment au sein du sédiment donne naissance aux allochems qui peuvent alors être repris, mis en suspension et déposés.

ABSTRACT

The iron resources of the ‘Bretagne-Anjou’ basin proceed essentially from four layers of sedimentary ore in the lower gres armoricain (Arenig). The more frequent paragenesis combine quartz, magnetite, siderite and silicates (bavalite, stilpnomelane). The hematite and pyrite parageneses are rarer. Two ore types were distinguished petrographically: one type with allochems and one without allochems.

The study of both paragenesis and thickness variations of the ore layers enables one to reconstitute the sedimentation history: iron is dissolved on the emerged cadomian reliefs and transported to the sedimentary basin, which was shallow and strewn with islands and shoals. Then, according to local conditions, iron precipitated either under its oxydized forms (hematite, magnetite) or under its reduced forms (silicates, pyrite, siderite). The essential factors of parageneses differentiation were the depth of the basin, the water agitation and the organic matter content of the sediment. In some cases little concretions were formed in the sediment and gave rise to allochems which can be moved away later and deposited elsewhere.

Ancillary