Need to reform the remuneration system to initiate a system approach to the health sector in resource-poor countries

Authors


Corresponding Author Stefan Hanson, Formerly Division of Global Health, IHCAR, Karolinska Institutet, Stockholm, Sweden. E-mail: steffhan049@yahoo.com

Abstract

Les ressources humaines sont le facteur le plus important pour le fonctionnement des systèmes de santé. Les agents de santé doivent être rémunérés de façon appropriée, mais les systèmes de rémunération actuels des pays à revenus faibles et intermédiaires en Afrique subsaharienne sont souvent injustes. Ils sont dans une large mesure basés sur les allocations et les per diems des programmes spécifiques à des maladies. Ils déforment le fonctionnement de l’ensemble du système et doivent être réformés. Cette réforme doit faire partie d’une évolution vers une approche plus large du système pour le secteur de la santé dans de nombreux pays. Toutefois, un tel changement de politique est combattu par ceux qui ont de puissants intérêts privés dans les systèmes actuels.

Abstract

Los recursos humanos son el factor más importante para que los sistemas sanitarios funcionen. Los trabajadores sanitarios deben ser remunerados de forma justa, pero los sistemas de remuneración actuales en países con ingresos bajos y medios en África subsahariana a menudo no lo son. En gran medida están basados en un salario y per diems de programas enfermedad-específicos (PEEs). Distorsionan la función del sistema y deberían reformarse. Esta reforma ha sido parte de un cambio hacia un enfoque sistémico más amplio en el sector sanitario de muchos países. Sin embargo, a este cambio de política se resisten aquellos con fuertes intereses en los sistemas actuales.

Ancillary