The Impact of Emotions on Learning and Achievement: Towards a Theory of Cognitive/Motivational Mediators

Authors


2 Institute of Psychology, University of Regensburg, Universitätsstrasse 31, D-8400 Regensburg, Germany

Abstract

Cet article esquisse les grandes lignes d'une modélisation de l'influence des émotions sur la formation et la réussite des étudiants. De tels effets ont été abordés empiriquement pour ce qui est de l'anxiété due au testing et de l'état d'esprit positif ou négatif. On peut soutenir que bien d'autres émotions agissent sur la performance. L'élaboration d'hypothèses sur ce genre d'influences présuppose qu'elles doivent être médiatisées a) par des mécanismes cognitifs de stockage, de traitement et de restitution de l'information; par l'impact de l'émotion sur l'attention et b) par les motivations intrinsèques et extrinsèques liées au travail universitaire. On fait l'hypothèse que les effets globaux des émotions dépendent de l'intéraction de différents mécanismes. Les effets nets des émotions positives sont supposés être positifs dans la plupart des cas tandis que les effets bruts des émotions négatives peuvent être ambivalents. Les principales retombées sur la recherche en psychologie appliquée sont décrites.

This paper outlines assumptions of a model on how emotions influence students' learning and achievement. Such effects have been studied empirically for test anxiety, and for positive vs. negative mood. It may be assumed, however, that many other emotions exert effects on performance as well. Assumptions on such influences imply that they may be mediated: (1) by cognitive mechanisms of storage and retrieval of information, of processing information, and of emotion's attentional demands; and (2) by motivational mechanisms of intrinsic and extrinsic academic task motivation. The overall effects of emotions are hypothesised to depend on the interplay of different mechanisms. The net effects of positive emotions are assumed to be positive in most cases, whereas overall effects of negative emotions may be ambivalent. General implications for applied psychological research are described.

Ancillary