Get access

Applying a Modified Moral Decision Making Model to Change Habitual Car Use: How Can Commitment be Effective?

Authors


  • This research was supported by the German Science Foundation (DFG) Grant MA 1179/1-1 to Ellen Matthies, Anke Blöbaum, Marcel Hunecke, and Rainer Höger. Additional support was provided by the local transport services of Bochum (BoGeStra) and Dortmund (Dortmunder Stadtwerke).

    The authors thank Sebastian Bamberg, Robert Wood, and two reviewers for helpful comments on an earlier draft of this paper.

* Address for correspondence: Ellen Matthies, Fakultät für Psychologie, Ruhr-Universität Bochum, D-44780 Bochum, Germany. Email: ellen.matthies@ruhr-uni-bochum.de

Abstract

Une intervention basée sur une théorie a été réalisée auprès d’un échantillon de 297 automobilistes pour tenter de lancer de nouvelles habitudes de déplacement (essayer de préférer les transports en commun plutôt que la voiture). Un modèle de modification d’une décision morale relevant de la théorie de Schwartz et Howard (1981) fut exploité dans la conception d’une intervention associant une technique de décristallisation des comportements antérieurs (remise provisoire d’une carte gratuite) avec une technique focalisée sur une norme (appel à l’implication). L’échantillon était constitué de 297 citoyens allemands pouvant utiliser facilement leur voiture et vivant dans des quartiers bien desservis par les transports en commun. Les participants ont été répartis au hasard dans quatre conditions (implication précédée par une carte gratuite, seulement l’implication, seulement la carte gratuite et groupe contrôle) et durent faire part de leur choix de transport pour un trajet précis et habituel (par exemple aller au travail) sur une durée de huit semaines suivie d’une période contrôle de deux semaines. En outre, les variables du modèle (la règle personnelle de réduction de l’utilisation de la voiture, les normes sociales, les coûts comportementaux ressentis et les habitudes) ont été enregistrées toutes les deux semaines. Bien que les effets globaux de l’intervention aient été faibles, les résultats montrent qu’une motivation morale est un prédicteur pertinent du choix d’un mode de transport qui peut être renforcé par une intervention portant sur l’implication précédée par un changement temporaire de la situation.

A theory-driven intervention was carried out to initiate the try-out of a new travel mode behavior (try out taking public transport instead of car) in a sample of habitual car users (N= 297). A modified moral decision making model based on the theory of Schwartz and Howard (1981) served as background for the design of an intervention combining a habit-defrosting technique (temporary gift of a free ticket) with a norm-focused technique (plea for commitment). The sample consisted of 297 German citizens with good car access and living in areas with a convenient supply of public transportation. Participants were randomly assigned to four groups (commitment preceded by a free ticket, commitment only, free ticket only, and control) and had to report their travel mode choice for a particular, regular trip (e.g. trip to work) for a period of 8 weeks and a 2-week follow-up period. Additionally, model variables (personal norm to reduce car use, social norm, perceived behavioral costs, and habit) were recorded every 2 weeks. Although overall effects of the interventions were small, results indicate that a moral motivation is a relevant predictor for travel mode choices and can be stabilised by a commitment intervention preceded by a temporary change of the situation.

Ancillary