SEARCH

SEARCH BY CITATION

In a response to an article by Hobfoll and colleagues, theoretical and empirical considerations regarding the concept of posttraumatic growth are reviewed. It is noted that posttraumatic growth should be assessed as such, with measures developed specifically to address this construct; that it follows a challenge to and re-examination of core beliefs, not every bad experience; it can be influenced by many factors; it can coexist with distress during stages of the process without indicating that growth is unimportant or negative; and it can follow various trajectories, including ones where it may at first serve one function, but later involve personally transformative changes.

En réponse à un article de Hobfoll et al., des réflexions théoriques et empiriques concernant le concept de croissance post-traumatique sont menées. On note que la croissance post-traumatique doit être estimée à partir de mesures qui lui sont propres. Il est aussi souligné que la croissance post-traumatique survient après un défi et un réexamen des croyances fondamentales et non après chaque expérience négative. La croissance post-traumatique peut être influencée par de nombreux facteurs, elle peut coexister avec la détresse durant les étapes du processus sans que, pour autant, cela soit un indicateur d’une croissance négative ou peu importante. Enfin, elle peut suivre des trajectoires variées, y compris celles où elle remplit au départ une fonction et ultérieurement est impliquée directement dans des changements.