SEARCH

SEARCH BY CITATION

Industrial employment growth has been one of the most dynamic areas of expansion in Asia; however, current trends in industrialised working environments have resulted in greater employee stress. Despite research showing that cultural values affect the way people cope with stress, there is a dearth of psychometrically established tools for use in non-Western countries to measure these constructs. Studies of the “Way of Coping Checklist-Revised” (WCCL-R) in the West suggest that the WCCL-R has good psychometric properties, but its applicability in the East is still understudied. A confirmatory factor analysis (CFA) is used to validate the WCCL-R constructs in an Asian population. This study used 1,314 participants from Indonesia, Sri Lanka, Singapore, and Thailand. An initial exploratory factor analysis revealed that original structures were not confirmed; however, a subsequent EFA and CFA showed that a 38-item, five-factor structure model was confirmed. The revised WCCL-R in the Asian sample was also found to have good reliability and sound construct and concurrent validity. The 38-item structure of the WCCL-R has considerable potential in future occupational stress-related research in Asian countries.

La croissance de l’emploi dans l’industrie a été l’un des aspects les plus dynamiques de l’expansion en Asie, mais l’évolution actuelle des environnements de travail industriels a accru le stress des salariés. Malgré les recherches qui ont souligné que les valeurs culturelles affectaient la façon dont les gens faisaient face au stress, on ne peut que regretter la pénurie d’outils psychométriquement valides pour mesurer ces dimensions dans les pays non occidentaux. Les travaux occidentaux sur la “liste révisée des stratégies de faire-face” (WCCL-R) laissent entendre que cette échelle présentent des propriétés psychométriques positives, mais ses possibilités d’application en Asie n’ont pas été suffisamment étudiées. On a mis à l’épreuve par analyse factorielle les concepts de la WCCL-R sur une population asiatique. L’échantillon comprenait 1,314 sujets en provenance d’Indonésie, du Sri Lanka, de Singapour et de Thaïlande. Une première analyse factorielle exploratoire n’a pas confirmé la structure originelle. Toutefois, les analyses ultérieures débouchèrent sur un modèle à cinq facteurs et 38 items. On a aussi pu constater que la WCCL-R présentait une bonne fidélité, des concepts pertinents et une validité concurrente satisfaisante. La structure en 38 items de la WCCL-R recèle un potentiel considérable pour les recherches sur le stress professionnel dans les pays asiatiques.