SEARCH

SEARCH BY CITATION

Illegitimate tasks represent a new stressor concept that is specifically tied to feeling offended. Tasks are legitimate to the extent that they conform to norms about what can reasonably be expected from a given person, and they are illegitimate to the extent that they violate such norms. Illegitimate tasks therefore are conceived as offending one's professional identity, and thus, the self. Previous research has shown illegitimate tasks to be related to indicators of well-being and strain, controlling for other stressors. We now present two studies showing that illegitimate tasks relate to counterproductive work behavior, controlling for effort–reward imbalance in Study 1, for personality (conscientiousness and agreeableness) and organisational justice in Study 2. Thus, illegitimate tasks are associated with behavior that may be labeled “active, but in the wrong direction”.

Les tâches illégitimes représentent une nouvelle source de stress qui est spécifiquement en rapport avec une sensibilité froissée. Les tâches sont légitimes dans la mesure où elles correspondent à ce qui peut être raisonnablement attendu d'une personne donnée, et illégitimes dans le cas contraire. Les tâches illégitimes sont donc perçues comme offensant l'identité professionnelle et par suite le soi. Les recherches passées ont montré que les tâches illégitimes étaient reliées à des indicateurs de bien-être et de tension en contrôlant d'autres sources de stress. Nous présentons deux études montrant que les tâches illégitimes sont en relation avec un comportement professionnel contre-productif, en contrôlant le déséquilibre effort-récompense dans la première étude, la justice organisationnelle et la personnalité (le sens des responsabilités et la convivialité) dans la seconde recherche. Les tâches illégitimes sont associées à un comportement qui peut être décrit comme «productif, mais dans une mauvaise direction.»