Get access

La vulnérabilitééconomique, défi persistant à la croissance africaine

Authors


  • L'auteur remercie vivement Martine Bouchut (CERDI), Charles Milenko (DESA, Nations Unies) et Ibrahima Diallo (CERDI) de leur aide précieuse pour la partie statistique de cette communication.

Abstract

Résumé:  Alors qu'après une longue période de stagnation la croissance semble être revenue en Afrique, la question se pose de savoir si la nouvelle croissance africaine est durable. Cet article examine dans quelle mesure la croissance africaine est vulnérable aux chocs exogènes et quelles en sont les implications pour le financement internatìonal du développement. It montre en premier lieu la persistance de la vulnérabilité des économies africaines au regard de l'indice de vulnérabilitééconomique des Nations unies (EVI), utilisant une première série rétrospective de cet indice. En second lieu, s'appuyant sur divers travaux récents, il souligne l'importance de la vulnérabilité structurelle pour la croissance et le développement, particullèrement en Afrique. Enfin il examine le rôle du financement international pour réspondre à la vulnérabilité des économies africaines, suggérant de faire de la vulnérabilité structurelle un des critères d'allocation de l'aide de d'adapter les modailités de l'aide pour lui faire jouer de façon efficace un rôle d'assurance.

Abstract:  While after a long stagnation growth seems to have come back in Africa, the issue remains to know whether the new African growth is sustainable. This paper examines to what extent African growth is vulnerable to exogeneous shocks and what are the implications for international developement finance. First it evidences the persistent vulnerability of African economies with regard to the U.N. Economic Vulnerability Index (EVI), using a first retrospective series of that index. Second, relying on several recent works, it unerlines that structural vulnerability matters, in particular in Africa. Finally it considers how international development finance can be used to face the vulnerability of African economies, suggesting to use structural vulnerability as one of the aid allocation criteria and to adopt modalities of aid so that it can effectively serve as an insurance.

Get access to the full text of this article

Ancillary