SEARCH

SEARCH BY CITATION

This article is about the transformation of the frontier character of East Java and the impact that such a transformation and the migrations that precipitated it have on forms of personhood in a specific locality. Within this context, it enquires into the capacities of human subjects to create place and the capacity of place to create persons. In particular, it looks at the ways in which memories, kinship, and ritual practices are spatialized and the manner in which such practices, once solidified and coagulated into topographies that map social relations, give rise to particular conceptions of place and personhood as mutually constituting and equally fluid and alterable.

Résumé

L'auteur traite de la transformation du caractère de frontière de l'est de Java et de l'impact de cette transformation et des migrations qui l'ont suscitée sur la notion de personne dans une localité spécifique. Dans ce contexte, il étudie la capacité des êtres humains à créer des lieux et la capacité des lieux à créer des personnes. Il examine en particulier la manière dont les souvenirs, la parenté et les pratiques rituelles sont spatialisés et dont ces pratiques, une fois agglomérées dans des topographies représentant les relations sociales, suscitent des conceptions particulières du lieu et de la personne comme constitutifs l'un de l'autre et tout aussi mouvants et changeant l'un que l'autre.