SEARCH

SEARCH BY CITATION

By and large, anthropology's reflections on the concept of evidence have been couched within other discussions – on truth, knowledge, and related concerns. This essay, which introduces the special issue, makes the case that evidence deserves more considered attention in its own right. Drawing on the small but growing body of literature in social and cultural anthropology that does address questions of evidence, I situate the articles here in relation to several anthropological conversations, suggesting in the process how an exploration of evidence can shed light on three key issues: anthropology's standards of judgement, the potentials within interdisciplinary collaboration, and the benefits of a public anthropology.

Résumé

De manière générale, les réflexions de l'anthropologie sur le concept de preuve ont été imbriquées dans d'autres discussions concernant la vérité, la connaissance et d'autres questions connexes. En ouverture de ce numéro spécial, le présent essai avance que la preuve mériterait une attention plus spécifique pour elle-même. À partir d'un corpus restreint mais grandissant d'études en anthropologie culturelle et sociale consacrées à la question de la preuve, l'auteur situe les articles réunis ici par rapport à plusieurs conversations anthropologiques, en suggérant comment une exploration de la preuve peut faire la lumière sur trois grandes questions : les critères de jugement de l'anthropologie, les possibilités offertes par une collaboration interdisciplinaire et les avantages d'une anthropologie publique.